Non, la déception ne t'éloignera pas de Dieu!

image: Non, la déception ne t'éloignera pas de Dieu!
© iStockphoto

Vivre une déception peut faire mal. Voici trois pistes pour t’aider.

1. Prépare-toi à être déçu par les autres
«Quand nous sommes jeunes, nos héros dans la foi, à l'échelle locale ou mondiale, sont des images miniatures de Dieu. Nous aspirons à leur ressembler. D'une certaine manière, ils sont un peu comme Jésus pour nous. Mais ils ne sont pas Jésus», souligne Rob Parsons dans Emmener ses enfants à l'Eglise sans qu'ils finissent par rejeter Dieu (éd. Farel). Même si ton responsable de groupe de jeunes ou d'Eglise est super, il n'est pas infaillible. Son comportement ou ses paroles pourraient un jour te décevoir. De même, aucun parent n'est parfait. Et tes amis ne répondront pas toujours à tes attentes, comme toi aux leurs. Même les grands hommes de foi de la Bible ont eu des failles. Appelé le père de la foi, Abraham a fait passer sa femme pour sa sœur par peur. Le roi David a couché avec la femme d'un autre. Pierre a renié Jésus alors qu'il croyait lui être fidèle jusqu'à la mort. Alors même si tu admires des chrétiens autour de toi, seul Jésus est digne d'être ton modèle.

Prépare-toi: Si des chrétiens te déçoivent, ne rejette pas l'Eglise ou Dieu pour autant. Sois compréhensif avec les autres comme Dieu l'est avec toi.

2. Prépare-toi à être déçu par toi-même
Au cours de ta vie, il t'arrivera d'être déçu... par toi-même. Soit parce que tu as mal agi, soit parce que le diable essaie de te faire croire que tu ne vaux rien ou de t'enfermer dans la condamnation. La bonne nouvelle, c'est qu'«il n'y a maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ» (Romains 8, 1). Rob Parsons relève une autre tendance des chrétiens: «S'ils voient leurs efforts couronnés de succès, ils y verront une bénédiction de Dieu, mais s'ils échouent et que ça tourne mal, ils croiront que c'est de leur faute. Pour beaucoup de jeunes, ce genre d'expérience est suffisante pour tuer leur foi. Dans leur chemin pour aller à Jésus, ils ne peuvent simplement pas vivre avec le sentiment d'échec».

Prépare-toi: Apprends à gérer l'échec ou la déception de toi-même en les déposant à Jésus. Si tu as des torts, reconnais-les et exprime à Dieu ton désir de changer. Et sois en sûr: lui n'est pas déçu de toi, il te connaît par cœur!

3. Prépare-toi à être déçu de la conception que tu te fais de Dieu
Un jour ou l'autre, tu auras l'impression que Dieu t'a déçu: parce qu'il ne répond pas comme tu l'espérais à une prière, qu'un proche n'est pas guéri, que la fille/le gars qui te plait a des sentiments pour une autre personne... De façon inconsciente, on fait parfois ce marché avec Dieu: je te suivrai, mais toi, garde moi de tout mal et accomplis mes désirs. Mais la vie chrétienne ne fonctionne pas ainsi! «Nous devons comprendre que dans la vie, des mauvaises choses arrivent à de bonnes personnes. Des personnes comme Abraham et Job, Jean et Pierre, et même Jésus», note Rob Parsons.

Prépare-toi: N'enferme pas Dieu dans des schémas. Fais-lui confiance même si tu ne comprends pas comment il agit: c'est ça, la foi. Lis Hébreux 11, tu verras que les épreuves de croyants «au bon témoignage» sont autant relatées que les victoires des héros de la foi.

Par sandrine roulet sandrine@just4u.org

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°