Ils font une formation biblique

De nombreux jeunes croyants consacrent une période étendue à se former pour mieux servir les autres et Dieu. Just 4U a recensé les formations principales en France et en Suisse. Quelques diplômés évoquent en plus ce que leurs formations leur ont apporté

« J’ai été confirmé dans mon appel »

Olivier Pfingstag a fait partie de la première volée de la formation de base de neuf mois Matt 9:39 lancée par Jeunesse pour Christ France en 2006. Alors âgé de 23 ans, il ressentait une vocation spirituelle. Se former lui semblait normal. «Matt. 9:38» n’était pas son premier choix, parce qu’il aurait préféré quitter son Alsace natale. Or justement la formation de JPC avait lieu près de chez lui. Mais c’est finalement la diversité qui l’a convaincu: les formateurs venaient de différents milieux d’Églises.
Grâce à la prière, aux études bibliques et à la confrontation avec les formateurs, Olivier Pfingstag en est ressorti conforté dans ce qu’il pressentait: qu’il était appelé à travailler pour Dieu à plein temps.
Aujourd’hui, il travaille comme évangéliste tout en poursuivant sa formation à temps partiel à l’Institut Biblique de Genève pour obtenir un diplôme. «Il faut faire confiance à Dieu et se lancer. Dieu pourvoit quand il a appelé quelqu’un. Il faut aussi communiquer ses besoins et sensibiliser l'Église à la valeur du ministère d'évangéliste; elle doit investir dans les jeunes aujourd'hui». Pour Olivier, ça marche depuis une année et demi.

«Branché la ligne directe avec Dieu»

C’est à l’issue d’un camp de ski chrétien, à l’hiver 2005, que Marc Rapelli s’est senti poussé à s’engager à 100% pour Dieu. L’été suivant, il s’est renseigné sur les diverses possibilités de formation, se payant même un voyage dans le plat pays du Danemark et son École Biblique Apostolique Internationale basé à Kolding. Le programme des cours l’avait déjà séduit; sur place, il a été convaincu. Il y a étudié pendant deux ans. C’est dans le domaine de sa relation personnelle avec Dieu qu’il en a le plus retiré. «J’ai appris à être avec lui en toute circonstance. J’ai vraiment branché la ligne directe». Mais faut-il vraiment aller dans une école biblique pour cela? «Nos professeurs étaient compétents en sciences bibliques», précise Marc, «mais leur optique était celle de la mise en pratique. On se demandait toujours en étudiant un texte, qu’est-ce que ça change pour nous?». Autre sujet de satisfaction du Suisse de vingt-cinq ans: la formation au leadership qu’il a suivie, trois après-midi par semaine. «Les formateurs étaient des exemples incroyables. J’ai beaucoup appris rien que de leur personnalité. Après deux ans, je retire une seule leçon: le vrai leadership, c’est se mettre au service des autres.»

Un tremplin pour la suite

Lorsqu'elle a échoué son concours d'entrée à la Haute École Sociale et Pédagogique (ESSP) de Lausanne, Anna Pasini a accusé le coup. Mais ce contre-temps lui a permis de passer dix mois dans le cadre de la formation Factory à Neuchâtel. Avec le recul, elle positive même. «La Factory m’a servi de tremplin. Avant même de m’y inscrire, je savais que cette école me permettrait de poser des fondements solides pour ma vie». Dans les faits, c’est ce qui s’est passé. La jeune fille relève le style de formation, comprenant cours, vie communautaire et stage en Église qui lui a permis de se construire, de poser son identité et de libérer son potentiel. Anna a choisi cette école parce qu’elle était proche de chez elle et de la réalité locale. Elle se rappelle en particulier un cours intitulé «Planification de vie créative» où elle a pu réfléchir à son héritage familial, sa situation actuelle et ses souhaits pour la suite. Aujourd’hui, elle ne regrette rien du temps et de l’argent qu’elle a investi. «Je suis toujours travaillée par ce que j'ai appris», ajoute-t-elle. Diplômée de la Factory en 2007, elle est aujourd’hui en 2e année de formation comme ergothérapeute à l'EESP.

FORMATIONS DE BASE
Vie chrétienne, découverte de ses dons,
bases de leadership

Factory
Bienne, dès août 2009,
dix mois

Gratt’CIEL
au Bienenberg, dès novembre 2009, huit mois

MATT. 9:38
Sondernach (68), dès le 11 septembre 2009,
neuf mois

CIJEM Force
Clamart (92), dès octobre 2009, neuf mois

EFD
Avec Jeunesse en Mission, 6 mois dès mars à Lyon, dès septembre à le Gault-la Forêt et à St-Paul-trois-Châteaux.

INSTITUTS BIBLIQUES ET THÉOLOGIQUES
Se former en sciences bibliques et se préparer à travailler professionnellement en Église ou dans la mission

IBN
À Nogent-sur-Marne, 3 ans, possibilité master et doctorat

FLTE
À Vaux-sur-Seine, 3 ans, possibilité master et doctorat

FLTR
1-3 ans, Aix-en-Provence, orientation : réformé calviniste

EMMAÜS
À St-Légier (CH), 1-3 ans (bachelor), accent : mission, orientation : non charismatique

IBG «Le ROC»
À Genève 1 année en tronc commun, puis 3 années perfectionnement optionnelle, non-charismatique

EFRATA
Au Bienenberg, 1-3 ans, lié aux Églises
mennonites

CTS
À St-Peeters-Lieuw (Belgique), d’orientation charismatique, accent : artistique, 1-3 ans

KOLDING
Au Danemark, d’orientation charismatique, accent : leadership et mission, 1-3 ans

IBETO
À Orvin (CH), orientation charismatique, 1-3 ans

FORMATIONS SPÉCIALISÉES

TRAVAIL PARMI LES ENFANTS
Avec les Fabricants de Joie (Yverdon ou Paris)
Ligue pour la lecture de la Bible (Lausanne)

LEADERSHIP
Entraînement pour une vie stratégique, 2 ans à temps partiel dès septembre
proposé par IBR (Bienne) et ID2R (France)
Également une formation au développement d'entreprises

HUMANITAIRE
En interne, dans le cadre de l’ONG MedAir
Auprès de l’Institut Missionnaire Emmaüs

El Ramon

© Alliance Presse - toute reproduction interdite

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°