Que dit mon corps aux autres?

Le corps a un langage: les gestes, les intonations et même l’habillement. D’après les spécialistes, la communication serait même majoritairement dans le non-verbal

La communication virtuelle devient presque plus importante que le face-à-face. En même temps, des études se multiplient sur le «langage du corps». Nos gestes et nos mouvements influencent l'impression que nous donnons aux autres. Notre corps parle, que nous en ayons conscience ou pas. De même que nous choisissons notre vocabulaire suivant le contexte, pourquoi ne pas réfléchir à ce que nous transmettons avec toute notre présence? Consciemment ou inconsciemment, notre interlocuteur perçoit aussi ce message insonore.

Ouvrez bien les yeux mais ne vous grattez pas le nez
Savoir ce que vous vous dégagez peut vous aider à mieux faire passer un message. Si vous vous tenez droit de façon excessive, vous ne donnez pas l'impression d'avoir confiance en vous, mais de vouloir fuir le contact. De même, garder votre tête baissée est un signe de remise en question de l'interlocuteur ou d'hostilité. Une main devant la bouche ou grattant son nez sous-entend une remise en question des informations données ou la retenue d'informations. Ces signaux peuvent être mal interprétés ou instaurer un malaise dans la conversation.
Par contre, un sourire franc vous aidera à bien démarrer une conversation. Des yeux attentifs et des mains dirigées en direction de l'autre montreront que vous êtes prêt à écouter et mettront votre interlocuteur en confiance.

Bien utiliser l’outil
Ces analyses peuvent être utiles pour maîtriser ce qu'on transmet mais il est vite arrivé qu’on veuille tout analyser et remettre en question le moindre haussement de sourcil. Cela serait une mauvaise utilisation de ces études car le but est d'assainir sa communication. Des ouvrages sur la langage du corps ou body language s'appliquent généralement à nous apprendre à décrypter les autres, mais cette utilisation risque de vous faire devenir suspicieux. Votre ami ne se gratte peut-être pas le nez parce qu'il vous remet en doute, peut-être a-t-il le rhume ou la grippe.
Autre risque: celui d’un contrôle tel qu’il vous permettra en finalité, de masquer vos intentions et même de dire autre chose que ce que vous pensez. Car le corps, contrairement à la bouche, ne ment pas, du moins, en principe. En conclusion, pensez-y, mais pas trop.

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°