Gérer ses mots de passe

Les outils internet d’usage courant vous demandent de créer un compte personnalisé protégé par un mot de passe. Avec le code d’entrée de l’immeuble, le PIN du portable ou la carte bancaire, la liste de codes nécessaires à notre quotidien peut devenir impressionnante! Quelques conseils

Diversifiez
La tentation est d’utiliser toujours les mêmes mots de passe (quand on peut les choisir) afin de se simplifier la vie, mais ce n’est pas sans risque si vous tombez sur un escroc. Une maison doit avoir plusieurs clés. Donc diversifiez plutôt. Problème: votre mémoire. Vous ne risquez pas d’oublier un mot de passe que vous utilisez tous les jours, mais un que vous utilisez tous les trois mois, oui.

Une liste de tous vos codes = pratique mais dangereux
Il est déconseillé de centraliser tous vos codes sur un document. Si vous choisissez de le faire quand même, si c’est une feuille de papier, soyez très sûrs du lieu où vous la planquez (surtout pas votre porte-monnaie). C’est encore plus déconseillé, mais vous pouvez le faire sur un document style Word ; là aussi, soyez sûrs de sa cachette et donnez-lui un nom bidon, pas «MotsDePassePerso». Enfin, vous pouvez avoir recours à un gestionnaire de mots de passe sécurisé (comme le logiciel KeePass, par exemple, qui est gratuit).

Utilisez les aides techniques
Certains navigateurs proposent des gestionnaires de trousseau. Ils établissent un mot de passe général qui protège tous les autres en les chiffrant ; pour accéder à un site protégé ou un compte e-mail, vous devrez débloquer le trousseau en tapant ce mot de passe principal. Si vous êtes paresseux, il existe sur internet des générateurs de mots de passe appropriés pour vous aider.

Facilitez le chemin de votre mémoire
Si vous voulez travailler en solo, choisissez des mots de passe dont vous vous souviendrez facilement sans que cela soit trop facile à deviner «de l’extérieur». Evitez par exemple votre date de naissance ou votre numéro postal. Mais trouvez vous-mêmes des associations d’idées ou une routine: transcrivez des chiffres en lettres ou inversement. Si vous habitez Paris, la valeur numérique des trois premières lettres (PAR) donne 16 – 1 – 18. Une suite de chiffres que vous retrouverez vite. Il est plus facile de se souvenir de QAKIB que du chiffre correspondant (17 – 111 – 92, si c’est votre numéro de compte postal. Essayez avec le vôtre, peut-être que le mot sera sympa).
Dans le même registre, inscrivez-vous sur Facebook avec le mot de passe FacebookJu (pour Julie, votre prénom) et sur VenteEnLigne avec «VenteEnLigneJu» et soyez sûre de toujours répliquer la même formule. En plus, ça fait travailler votre mémoire. A votre créativité!

Dernières règles
Essayez de changer vos mots de passe de temps à autre. Et gardez-les pour vous et vous seul.

El Ramon

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°