Collocation: mode d’emploi

Les différences d’habitudes ou d’opinion, les façons variées de faire les courses, de tenir un budget ou de faire le ménage apportent une dose de piment dans la vie de tous les jours! Communication, pardon et acceptation sont des ingrédients incontournables pour que ce piment ne vire pas au poison. «Qui a fini le pot de Nutella que je viens d’acheter?», «qui n’a pas remis la confiture au frigo?», «Pourquoi est-ce que tu t’arranges toujours pour feinter ton tour de ménage?». La colloc’ à plusieurs, c’est génial. Mais ça a aussi son lot de surprises et de sacrifices! Pour qu’une colloc marche, il ne suffit pas de bien s’entendre: cela nécessite aussi d’apprendre à accepter les différences et à pardonner

Se voir tout le temps change tout
L’année passée, j’ai vécu durant dix mois avec six autres étudiants. Au début, je pensais qu’en habitant avec des amis proches, les conflits seraient minimes, voire inexistants. Pourtant, j’ai réalisé dès les premières semaines que vivre avec quelqu’un toute la semaine est complètement différent de le voir épisodiquement. Il est beaucoup plus facile d’accepter les différences d’un ami si elles ne nous confrontent pas directement. Pourtant, lorsque l’on vit en communauté, ces différences obligent inévitablement à faire des sacrifices ou des compromis. Des conflits naissent même entre les personnes qui se ressemblent le plus ou se connaissent le mieux! Personne n’est épargné!
Avec le temps, une bonne dose de conflits résolus et de petits compromis par-ci par-là, nous en sommes tous arrivés à la conclusion suivante: c’est beau de voir que les autres m’aiment malgré tout! La vraie amitié, ce n’est pas seulement lorsque je montre mon meilleur côté! C’est aussi et surtout lorsque les autres m’acceptent de mauvaise humeur, mal coiffée ou complètement stressée!

Les incontournables
• Agender des moments où tous les membres de la colloc sont là pour une soirée sympa ou un souper tous ensemble! Cela permet de vivre des temps forts et de profiter des bons côtés de la vie en communauté!

• Faire un tournus pour les tâches ménagères. Le faire détailler pour réduire les malentendus. Penser aussi à des tâches plus secondaires mais tout aussi importantes sur le long terme, telles que sortir les poubelles. Nettoyer les vitres ou tenir une compta détaillée.

• Prévoir régulièrement un temps où chaque membre de la collocation prend la parole. Cela empêche les frustrations de s’accumuler et de devenir trop lourdes à gérer. La communication permet d’anticiper des prises de tête ou de désamorcer des conflits.

• Faire de votre appart’ un endroit où vous vous sentez chez vous! Prenez le temps de prendre des photos de vous ensemble et de les coller dans les pièces communes!

Les choses à éviter
• Croire que sa façon de cuisiner, faire les courses, le ménage ou les rangements est la seule vraiment efficace. En se confrontant aux habitudes des autres, on réalise que sa manière de faire n’est pas forcément la seule valable!

• Laisser traîner ses affaires dans les endroits communs (toilettes, salon, cuisine, hall d’entrée, etc.). Ranger ses affaires, c’est respecter les autres colocataires et leur faciliter la vie (et le passage!)

• Imposer aux autres des invités! Inviter régulièrement des gens que les collocs ne connaissent pas nécessite la communication et peut-être un peu de retenue. La salon doit aussi se partager.

• Refuser la communication. Voici le meilleur ingrédient pour faire foirer une colloc! Apprenons à parler des choses qui sont difficiles à vivre ou qui nous énervent.

Letty Greneille

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°