Comment vivre ma foi sans faire de compromis?

image: Comment vivre ma foi sans faire de compromis?
© Alliance Presse

8 jeunes de ton âge ont répondu à notre micro-trottoir. Découvre leurs réponses.

Il faut être soi-même, ne pas jouer un jeu. Pas forcément en parlant de Dieu, mais en montrant une attitude différente. C’est surtout difficile dans le domaine des tentations, en particulier avec les filles: à un moment donné, il faut faire des choix et se dire «je veux me marier». Mais quand on voit des non-chrétiennes attirantes, c’est dur de dire non.
Néhémy (16 ans) et Killian (16 ans)

Etre sans compromis, c’est assumer ses choix sans se cacher aux autres par peur d’être mal vu. C’est avancer dans la foi à notre rythme, petit à petit, en ayant une vie équilibrée qui nous empêchera de tout plaquer d’un coup. J’ai pas mal vécu dans des mouvements de jeunesse du type Jeunesses bavaroises, et là, il faut s’affirmer en apprenant à connaître ses limites et à trouver l’équilibre. Je savais rigoler, mais je savais aussi où étaient mes limites.
Dan (18 ans)

Cela implique de partager sa vie avec Dieu, de lui remettre nos soucis, de ne pas penser seulement à nous, mais aussi à Dieu. C’est particulièrement difficile dans les relations amoureuses. Il est tentant de sortir avec une non-chrétienne, mais il vaut mieux avoir confiance que Dieu nous donnera la bonne personne. Pour le moment, je suis avec une fille d’une famille traditionnelle et elle n’est pas contre la foi, mais je prie beaucoup pour elle.
Matthieu (21 ans)

C’est difficile, ça dépend des situations. Dans notre monde, il y a des choses tentantes, mais nous devons montrer l’exemple, sachant que Dieu nous aime. C’est surtout dur en soirée. Avec tout ce qu’il y a à côté, nous avons tous les vices à disposition: l’alcool, la séduction, la drogue, etc. Vu le monde qui nous entoure, nous sommes toujours mises en situation de devoir faire des choses que nous ne voudrions pas. La meilleure solution, c’est d’avoir une réelle communion avec Dieu et de se tourner vers lui.
Céline (16 ans), Virginie (20 ans) et Débora (16 ans)

Pour être sans compromis, il faut lire la Bible, avoir une bonne relation avec Dieu et se rencontrer avec d’autres jeunes pour s’encourager. Ce n’est pas facile, quand on est influencé par les autres, par exemple dans les fêtes. Genre avec l’alcool, la drogue, l’envie de faire des conneries. Dans le temps, ils pouvaient peut-être moins sortir. Aujourd’hui, il y a toujours des fêtes ou des occasions de sortir.
Delia (14 ans)

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°