Yoann, un architecte qui aime voyager

image: Yoann, un architecte qui aime voyager
© Alliance Presse

Etre un architecte chrétien, ça change quoi?

«Quand j’étais stagiaire, j’ai dû un jour présenter un projet à la mairie. Je me suis alors rendu compte que le métier d’architecte permet d’être en relation avec des personnalités importantes des communes ou du pays. Face à ces personnes, comme face à toutes les autres, nous devons donner à notre profession un témoignage d’honnêteté, de rigueur et de joie, afin que tous puissent être touchés par le Christ au travers de nous.»

Yoann, 23 ans, aura fini cette année ses études d’architecte. Le Français de Nancy a déjà eu l’occasion de pratiquer son métier et de voir à quel point c’est une richesse. Interview.

Qu'est-ce que tu aimes dans ta profession?
- La possibilité de créer des espaces dans lesquels des personnes vont se déplacer, vivre, évoluer: de la sorte, nous pouvons améliorer le quotidien et la vie des autres.
- Le fait de rencontrer constamment de nouvelles personnes, de nouveaux clients. Il faut savoir être à l’écoute de chacun pour identifier ses besoins et y répondre de la manière qui lui corresponde le mieux. Cela stimule la réflexion, pousse à l’innovation et oblige à se responsabiliser.
- La diversité du métier. On ne fait jamais deux fois la même chose: chaque projet doit s’adapter au lieu dans lequel il va être construit, aux personnes qui vont le parcourir, au programme qu’il va contenir. On peut construire aussi bien une maison qu’une bibliothèque, par exemple.
- La possibilité de voyager. Aujourd’hui, j’ai l’opportunité de partir au Brésil. Le métier d’architecte peut être pratiqué partout dans le monde; alors j’espère qu’il me donnera la possibilité de voyager et d’aller aider dans des régions du monde où les gens ont des difficultés.

Pourquoi as-tu voulu devenir architecte?
Je m’y suis retrouvé un peu par hasard. Après mon bac, je ne savais pas vers quoi m’orienter. Je me suis rappelé que, plus jeune, j’avais fait un stage chez un architecte et que cela m’avait plu, parce que cela nécessitait des connaissances variées et qu’il fallait être inventif, ce qui correspondait bien à mon profil. Cela me paraissait aussi être un métier qui attire le respect des gens.

Qu’est-ce qui te plaît un peu moins?
On est toujours débordé et il y a souvent des imprévus. Les responsabilités peuvent aussi être un point négatif, par exemple lorsque quelque chose tourne mal sur un chantier, que tout te tombe dessus et que c’est à toi de trouver la solution.

Quelles doivent être les qualités pour devenir architecte?
En plus d’être créatif, il faut être polyvalent et intéressé par tout. Le métier requiert des connaissances générales très variées qui touchent à beaucoup de domaines: construction, dessin, informatique, sciences humaines, technologie, etc. Il faut aussi être persévérant, notamment durant les études qui sont longues et difficiles en termes de temps de travail.

Propos recueillis par Guillaume Saehr

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°