Celine, dépressive

image: Celine, dépressive
© Alliance Presse

Comment aider un ami dans la même situation que Céline?

Jean-Michel Martin, psychothérapeute, te donne quatre conseils:

• Fais preuve de compréhension, ton ami n'a surtout pas besoin de se sentir rejeté ou stigmatisé.
• Inutile de lui servir des arguments logiques pour l'aider à s'en sortir: la dépression concerne l'aspect affectif et relationnel d'une personne.
• Ton ami a besoin de se sentir accepté inconditionnellement.
• Encourage-le à venir au groupe de jeunes ou à des activités chrétiennes pour les jeunes. Certes, la foi est une expérience personnelle, mais c’est une erreur de s'isoler, car on se prive de ce que les autres peuvent nous apporter.

Céline passe par une dépression. Elle parle à cœur ouvert de ce qu’elle vit au quotidien

Céline est «officiellement» dépressive depuis sa dernière année de lycée. Mais en réalité, elle se débat avec la dépression depuis son enfance. Elle témoigne: «Avant d'accepter ce diagnostic, j'étais prise de “faux” symptômes de maladies plus ou moins graves, comme des migraines handicapantes, des nausées, des pertes de connaissance, des difficultés respiratoires, une fatigue constante. Tout cela reflétait un dégoût de la vie. Je ne me sentais à peu près bien qu'allongée sous la couette, d'où mes maladies qui me clouaient au lit.»

Des sautes d’humeur
A cause de sa dépression, Céline a quitté l'école deux mois avant le bac, qu'elle a pourtant obtenu. Aujourd'hui, elle suit une école d'arts; mais quand les cours sont à l’extérieur, elle est incapable d'y aller, du fait de son instabilité: «Je peux me déplacer dans le métro sur les itinéraires habituels, mais dès qu'il faut changer, j'ai peur de péter un plomb à cause de la surpopulation et de frapper quelqu'un». Céline est consciente qu'elle peut devenir agressive et violente lorsqu’en elle quelque chose de très sensible est touché. A d'autres moments, elle peut rester amorphe pendant des heures. Ce paradoxe la frustre énormément et atteint aussi son entourage.

Besoin de soutien
La dépression sévère n'a rien à voir avec un coup de blues ou une déprime passagère. On souffre énormément, à un point que vous ne pouvez pas imaginer. Heureusement, Céline peut compter sur le soutien de sa meilleure amie, de son psychologue et de son psychiatre, du directeur pédagogique de son école ainsi que de sa famille, qui est chrétienne. Ils tentent de m'aider du mieux qu'ils peuvent, même si j’essaie de les impliquer le moins possible. Je les aime tellement que j'ai peur qu'ils sombrent en même temps que moi.

Aussi des coins de ciel bleu!
Bien que Céline croie en Dieu depuis toujours, sa foi est mise à rude épreuve. Elle a souvent l'impression que Dieu l'a lâchée. Mais deux choses l'encouragent: la lecture de Just4U et écouter des artistes chrétiens.
Son avenir? Il y a encore quelques mois, Céline était incapable de se projeter dans l’avenir ou de prendre une décision. Mais aujourd'hui, elle a choisi de prendre une année sabbatique pour se refaire une santé et aller aider d'autres personnes en souffrance. En novembre, elle partira en Haïti pour un projet missionnaire, avec l’organisation chrétienne Des pas dans le sable.

Sandrine Roulet

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°