Mes émotions s’emballent

image: Mes émotions s’emballent
© Alliance Presse

Up and down, un jour «c’est l’éclate», le lendemain «la cata». Que nos sautes d’humeurs soient liées aux circonstances, au degré de fatigue ou à notre cycle menstruel (hem!), elles peuvent nous mener la vie dure. Quelques mises en situation.

Lundi: Tu viens de passer un magnifique week-end avec ton groupe de jeunes. Tu as encore le sourire aux lèvres et des souvenirs plein la tête, quand le prof de math te plante sous le nez ton test écrit. La note n’est pas brillante. Une vague de découragement s’apprête à déferler sur ton cœur.

Pas facile de ne pas se laisser démonter lorsque l’on reçoit une mauvaise nouvelle! Notre première réaction est souvent de se dire que, de toute façon, on n’y arrivera jamais. Les Psaumes peuvent t’aider à ne pas perdre le moral. Ils sont une invitation à se réjouir, à ne pas se laisser décourager au fil de la journée, à garder l’espoir malgré tout. Rappelle-toi de l’amour et de la grandeur de ce Dieu en qui tu places ta confiance!

Mardi: Te voilà debout, habillée, coiffée, maquillée. Tu descends les escaliers quatre à quatre pour ne pas rater ton bus. C’est alors que ta maman te fait une remarque sur l’état de ta chambre. Aïe! La colère te monte au nez, tu es prête à exploser.

«Ne pas s’énerver, ne pas s’énerver!». Ce genre de phrase tournée en boucle n’est pas extrêmement efficace. Nous avons besoin d’une meilleure solution! Deux conseils:
• En ouvrant les yeux le matin, demande à Dieu qu’il t’aide à marcher dans la paix, sans succomber à la colère ni lancer des paroles que tu regretteras.
• Ne renchéris pas. Feindre l’ignorance, balancer des insultes, claquer la porte n’est jamais la solution. Même si la personne en face choisit ces «stratégies», ne tombe pas dans la surenchère, mais demande à Jésus de te remplir de sa paix.

Mercredi: Dans les couloirs près des casiers (comme dans les séries télé), le gars le plus beau de ta classe te fait un compliment sur ta nouvelle coupe de cheveux. Ton cœur bat la chamade. Tu ne penses qu’à lui durant le reste de la journée.

Un sourire et tu te fais des films... tu t’imagines déjà en robe de mariée, en train de lui dire «oui, je le veux». Tu déclines ton prénom avec son nom de famille et t’émerveilles de tous ses faits et gestes. Le problème, lorsqu’on se fait des films, c’est qu’à chaque «amoureux potentiel», on s’emballe, on implique nos sentiments avant même de connaître le gars... et puis on est déçue. Si tu te reconnais dans cette description, voici un conseil: remets à Jésus ton cœur et tes émotions. Il s’en occupe mieux que personne. Demande-lui de te remplir de sa paix. L’histoire d’amour qu’il désire écrire pour toi est au-delà de tout ce que tu peux espérer ou imaginer, fais-lui confiance! «A celui qui est ferme dans ses sentiments, tu assures la paix, parce qu'il se confie en toi» (Es. 26,3).

 Par Letty Greneille, en collaboration avec www.lets-do-it.ch

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°