Mène ton enquête sur tes grands-parents!

image: Mène ton enquête sur tes grands-parents!
© Alliance Presse

Si tes grands-parents mouraient demain, qu’aimerais-tu leur demander aujourd’hui? Te rends-tu compte qu’ils ont peut-être vécu à une époque où le four micro-ondes n’existait pas, où personne n’était allé sur la Lune et où l’on se déplaçait parfois en ski de fond pour se rendre à l’école? Tes grands-parents sont une mine d’informations, profite de les connaître!

«Du fait de leur expérience, les grands-parents ressemblent à des contes de fées vivants!», explique Marcel Rufo, psychiatre pour enfants. Il y a au moins trois bonnes raisons de t’intéresser à eux. La première, c’est que c’est drôlement sympa, de causer avec nos grands-parents! La deuxième, c’est ce que les connaître t’aidera à mieux comprendre qui tu es. On dit qu’on peut en général difficilement construire son futur sans connaître son passé. Or tes grands-parents, c’est un peu ton passé. La troisième, c’est que tu apprendras quantité de choses passionnantes.

Bombarde-les de questions!
Tu ne sais pas de quoi parler avec tes grands-parents? Commence par leur demander de te raconter leur histoire, bombarde-les de questions. Comment se passait l’école? Comment occupaient-ils leur temps libre? Quelle était la mode vestimentaire? Et les techniques de drague à la mode? Comment et où se sont-ils rencontrés? Qu’est-ce qui s’est passé de significatif dans le monde à leur époque? Qui étaient les stars du cinéma, de la musique et du sport? Quel était leur métier?
Avec toutes ces questions, la discussion est lancée! Certains grands-parents sont bavards et aiment raconter leur enfance, leurs expériences. Avec eux, tu n’as presque rien à faire, un simple changement de discussion fera ressurgir un nouveau souvenir. Mais il y en a de plus discrets... Avec eux, à toi de réfléchir aux questions qui t’intriguent et de les poser sans te gêner. Ils se sentiront sûrement honorés que tu t’intéresses à eux.

Confie tes petits secrets!
Marcel Rufo affirme que tu peux parler de tout avec tes grands-parents, de tes bêtises à tes amours. Il explique que «les grands-parents sont plus ouverts à la discussion» que les parents. Et certainement, tes secrets, s’ils ne mettent pas ta vie en jeu, seront bien gardés. Qui sait, ils seront peut-être de bons conseillers! Ce n’est pas parce qu’ils ont entre 60 et 90 ans qu’ils ne connaissent rien à l’amour, à l’école ou à la famille. Au contraire!

Fais leur «éducation»!
Sur certains domaines, tes grands-parents sont sûrement un peu «largués». Alors tu peux partager avec eux tout ce que tu sais sur les nouvelles technologies : tout ce que tu peux faire avec ton portable ou ton ordinateur, tous les moyens à disposition pour communiquer avec tes amis, etc. Raconte-leur comment se passent les cours à l’école, quels sont les films à la mode, etc.

De la discussion à la pratique
Saisis les opportunités qui se présentent dans le fil de la discussion pour passer à l’action. Montre-leur concrètement comment marche ton iPhone, fais-leur écouter ta chanson préférée, fais une démonstration de tes talents sportifs ou artistiques, etc. Et demande-leur de faire de même: l’un de tes grands-parents est musicien? Propose-lui de te jouer un morceau. Il te parle des souvenirs de son mariage? Demande-lui s’il a des photos à te montrer. Il s’émerveille de son chanteur préféré? Invite-le à te faire écouter un extrait... même si ça te fait rire. Tu n’as pas fini de passer de bons moments, peut-être bien que tu pourrais y prendre goût!

Par Jérémie Cavin
Par Joëlle Misson

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°