Brian Head Welch «Priez pour moi!»

image: Brian Head Welch «Priez pour moi!»
© Alliance Presse

Brian Head Welch, membre mythique des groupes Korn et Love and Death, était présent l’an dernier à la Hellfest (Fête de l’enfer). Un peu bizarre pour un chrétien? Just 4U lui a posé la question et le chanteur s’est confié sur sa vie. Interview à cœur ouvert.

Que réponds-tu à des gens qui s’étonnent qu’un chrétien joue sur la scène du Hellfest?
C'est là où je dois être. Ces gens sont le peuple auquel j'appartiens. J'ai grandi en écoutant du métal. Quand j'ai rencontré le Christ, j'ai tout abandonné, je suis parti de ce milieu et j’ai renoncé à cette musique. Puis le Christ m'a en quelque sorte dit: «Maintenant que tu y as renoncé, je vais te la rendre, cette musique. Et je vais te donner davantage. Mais ton but sera différent.»
Alors, je dirais à ces gens: «Lisez la Bible. Jésus était plus en colère contre les responsables religieux que contre les pécheurs». Le Hellfest est le genre d'endroit où l’on trouve des gens qui cherchent Dieu et ont besoin de lui. Nous ne cherchons pas à les assommer avec la foi, mais nous passons du temps avec eux. Nous sommes dans le dialogue et la relation.

Du point de vue créatif, où puises-tu l’inspiration pour nourrir l’artiste en toi?
Je prie et j’attends le bon moment. Il est inutile de se forcer à écrire quand on n’est pas inspiré. Alors j'essaie de faire le plein chaque fois que je reçois le cadeau de l'inspiration, qui est un don de Dieu. Il m’arrive d’être frustré, alors Dieu doit intervenir et s'imposer. Ce n'est pas toujours facile…
Cela ne t'empêche pas d'être très productif, pourtant!
Peut-être, mais c'est une question de foi en Dieu. Et certains jours, même semaines, ne sont pas faciles. C’est surtout en tournée que j'ai l'impression d'être un peu sec, parce que je ne passe pas assez de temps dans la Bible et la prière. Je fais des trucs que je ne devrais pas. Rien d’énorme, mais ces petits trucs qui te rendent vulnérable aux problèmes plus grands... Alors, j'aimerais bien que tu pries pour moi quand on aura fini!

Quel sujet de prière en particulier?
Pour mon intimité avec Dieu, tous les jours. C'est si facile de se laisser prendre par les préoccupations du monde! La bouffe, les interviews, les gens avec qui je traîne... Spirituellement, ce n’est pas toujours la grande forme. J'ai besoin de cette intimité avec Dieu. Car entre Jésus et moi, c'est une vraie histoire d'amour. C'est ma priorité. Et quand je lâche le morceau avec lui, je déprime. Je me sens vide.
Depuis que tu as recommencé à tourner avec Korn, as-tu dû faire face aux anciennes tentations?
C’est différent maintenant. Il n'y a plus les mêmes tentations des tournées du passé: l'alcool, la drogue, le sexe et tout ça. Dans le groupe, nous sommes tous mariés et nous restons très sages. Les filles ne traînent plus autour de nous. Les drogues et les femmes ne font plus partie de ma vie: je suis comme un moine du métal! Le pire, c'est plutôt que tout le monde est en train de boire. Dans le passé, je buvais beaucoup. Plus maintenant, et ça ne me manque pas, même si je ne dis pas que je ne pourrais pas chuter. Mon premier problème, c'est les sucreries (rires), et peut-être l'addiction à internet. 

Par Jonathan Hanley

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°