Une snowboardeuse qui s'envole jusqu'au Ciel

image: Une snowboardeuse qui s'envole jusqu'au Ciel
© Alliance Presse

Kelly Clark avait tout pour être heureuse. Mais elle restait malheureuse, sans voir à quoi servait sa vie. Jusqu’au jour où, à deux doigts de commettre un geste fatal, une rencontre a tout remis en question.

Hiver 2003-2004. Kelly Clark, alors déjà médaillée d’or olympique de halfpipe, songe à s’ôter la vie. Seule dans sa chambre d’hôtel, elle sent un vide dans sa vie. Elle a beau être riche et célèbre, elle a beau avoir réalisé son rêve de toujours, il lui manque quelque chose, elle n’est pas heureuse. Est-elle même aimée? Si elle se suicidait, y aurait-il réellement quelqu’un pour la pleurer?
Une chute bien utile!
Ce soir-là, pourtant, une compétition de snowboard va changer sa vie. Une concurrente chute à deux reprises, voyant les portes de la finale se fermer devant elle. En pleurs, elle se fait consoler par son ami, qui lui dit: «C’est bon, Dieu t’aime quand même!». Kelly observe cette scène touchante, et ces paroles adressées à sa concurrente lui vont droit au cœur. «Je devais savoir si ce Dieu était réel et, si oui, s’il était prêt à m’aimer.»
De retour à son hôtel, Kelly découvre une Bible dans le tiroir de sa table de nuit. Mais où obtenir des réponses dans ce si gros livre? Il se trouve que sa concurrente loge dans le même hôtel. Kelly n’hésite pas: elle veut parler à cette snowboardeuse malheureuse qui, sans le savoir, a permis par sa double chute d’enclencher un processus salvateur chez la championne olympique. Les deux snowboardeuses discutent longuement de la foi, de Dieu, de la Bible. Kelly se rappelle: «Elle a remis en question bien des choses. J’ai compris qu’être chrétien ne consistait pas en une succession de règles à suivre, mais en une relation avec Jésus-Christ.»
Le déclic
Kelly a reçu bien des réponses, mais le déclic n’a pas encore lieu. Au fil des mois qui suivent, elle rencontre d’autres chrétiens, qui continuent de l’aiguiller vers le ciel. Kelly finit par téléphoner à son ex-concurrente, désormais son amie, qui lui explique comment devenir chrétienne. Pourquoi attendre?
Cette fois, l’œuvre de Dieu transforme réellement la vie de la championne olympique, en lui donnant un nouveau cœur. «Mon cœur était si dur! J’avais toujours vécu dans les ténèbres. Là, la lumière est venue dans ma vie. Je me suis sentie vivante pour la première fois!»
Depuis, Kelly Clark est une autre jeune femme… mais ses talents de snowboardeuse n’ont pas disparu pour autant. Elle continue de remporter des médailles. Dernière en date, le bronze aux Jeux Olympiques de Sochi, l’hiver dernier. 

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°