Il fait vivre les mots

image: Il fait vivre les mots
© DR

Stefan Kunz dessine les mots. Il cartonne tellement qu’il en a fait son métier! Maintenant sur Insta, il compte près de 300 000 abonnés.

Sous sa main, les lettres prennent vie. Elles deviennent des chefs-d’œuvre. Stefan Kunz a aujourd’hui quitté son travail dans une banque pour devenir un artiste de lettrage à temps plein. Basé à Zurich, en Suisse, il voyage à travers le monde et travaille avec des marques très connues. Découvre l’interview de ce grand talent.

Comment en es-tu arrivé à faire du lettrage?
Je suis tombé dedans par accident. Tout a commencé avec la décision d’utiliser Instagram plus activement. Avec l’application de l’iPhone, j’ai ajouté des textes sur les photos. J’ai progressé au fur et à mesure mais à un moment donné, j’ai été limité par l’application. Alors j’ai recommencé à dessiner, et depuis ce jour je ne me suis plus arrêté.

Que recherches-tu avec tes créations?
Depuis le début, mon but est d’inspirer les gens au travers des mots, ainsi que de les encourager à prendre leurs outils pour créer, même si ça craint.
«Crée quelque chose aujourd’hui, même si ça craint» est justement ton slogan. Ça veut dire quoi au juste?
Parfois nous utilisons de mauvaises excuses pour ne pas créer, en affirmant n’avoir pas le temps, pas l’originalité, pas le talent… Ce slogan rappelle que nous ne devons pas être parfait, ce qui est biblique. Les chrétiens ont tendance à viser la perfection, j’en fais partie. Mais on ose ne pas y arriver parfaitement. Dieu nous aime comme nous sommes.

En tant qu’influenceur Instagram, quelle est ta motivation?
Je me vois plutôt comme un community manager. Ma communauté est en train de grandir et j’apprends à gérer ça au mieux, avec mes capacités. Je suis reconnaissant pour tous ceux qui voient mes publications et me lisent. J’espère qu’ils sont inspirés, élevés et encouragés au travers de ça.

Qu’as-tu appris ces dernières années au travers de ta passion?
Je ne m’attendais pas à atteindre tous les buts que j’avais, comme voyager à travers le monde ou travailler avec les grandes entreprises. Toutes ces choses me rappellent que Dieu pourvoit et qu’il connaît mes désirs les plus profonds. La Bible dit: «Dieu agit en nous avec puissance. Et quand nous lui demandons quelque chose, il peut faire beaucoup plus! Oui, sa puissance dépasse tout ce qu’on peut imaginer! (Ephésiens 3, 20).

Quels sont tes défis et tes joies?
Les joies sont de voir où l’art m’a amené et les gens que j’ai pu rencontrer. Ce qui est défiant, c’est de garder les pieds sur terre tout le temps, de gérer mon temps avec sagesse, mais aussi de me rappeler que j’exerce un temps complet dans le service pour Dieu même si je ne suis pas embauché par une Eglise ou que je fais un «job chrétien».

Pourquoi as-tu lancé le mouvement «30daysofbiblelettering», dans lequel tu encourages les gens à «dessiner» chaque jour un verset, puis à le publier sur Insta?
J’avais cette idée depuis longtemps. Mais j’ai toujours repoussé en me donnant des excuses. J’ai finalement effectué le grand saut et j’ai atteint quelques amis, en leur demandant de faire cela avec moi. Je n’aurais jamais pensé qu’autant de personnes y prennent ensuite part. Aujourd’hui, des versets bibliques sont ainsi vus des millions de fois chaque jour. C’est juste incroyable mais encore une fois, je n’aurais jamais imaginé cela.

Par Joëlle Lehmann, joelle @just4u.org

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°