Il a sorti un CD, et toi?

image: Il a sorti un CD, et toi?
© Alliance Presse

Trois voies pour percer dans la musique

Tu veux essayer de faire connaître tes talents musicaux? Tu as au moins trois voies possibles.

1) Tu peux poster des vidéos sur Youtube pour que les gens voient un peu qui tu es. En parallèle, tu commences à faire des concerts et, quand tu n’es plus un inconnu, tu sors un CD.

2) Matthieu Marvane, de JTM Band, a opté pour un système d’enchères sur internet en s’inscrivant sur My Major Company. L’idée, c’est que ce sont les internautes qui produisent l’album. Ils mettent de l’argent si les extraits postés sur le net leur plaisent. Et quand l’artiste a reçu la somme d’argent fixée par le site, il peut se lancer pour sortir un CD, puis redistribuer une partie de ses gains à ceux qui lui ont passé de l’argent. Mais attention, ça peut coûter très cher!

3) Il y a la filière «classique»: produire directement un CD. Enregistrement live ou studio, puis mixage, puis vente: ça va te prendre au minimum des centaines d’heures de travail et quelques milliers de francs. Il faut ensuite veiller à vendre ton CD là où il sera acheté: évite d’écouler du métal sur un site où les acheteurs ont tous plus de 70 ans…

Rafaël Paul, alias Cesarius, n’a que 25 ans, mais il vient déjà de sortir un CD à 1000 exemplaires, dans un genre pop-rock-chanson française-jazz manouche. Il te dit comment il y est arrivé en te montrant cinq ingrédients nécessaires pour réaliser un tel projet

1. La talent
Rafaël a commencé la musique à l’âge de six ans. Il a enchaîné violon, alto, batterie, guitare, basse, piano et chant. Et toi, as-tu des talents de musicien? «C’est en se lançant dans de tels projets qu’on verra dans quels domaines on est doué. Mais cela vaut mieux quand même d’écouter Dieu pour se frotter à quelque chose qui nous correspond!». Une manière de dire que si tu chantes faux, tu n’as peut-être pas une carrière de chanteur soliste devant toi… Quoique: «Un ami s’est vu dire qu’il avait de trop gros doigts pour jouer de la guitare, aujourd’hui il joue très bien. Dieu peut utiliser nos faiblesses, même une voix a priori fausse.»

2. Du temps et de l’argent?
Sortir un CD, ça coûte cher. Mais Rafaël a expérimenté que Dieu peut aussi intervenir dans ce domaine: «S’il t’a confié un projet, il va te donner les moyens de le réaliser. Nous avons reçu beaucoup de dons financiers, en particulier dans les moments où on était à sec». Rafaël et son groupe ont aussi donné des concerts pour se faire connaître; et ils ont dû mettre un peu de leur poche.
L’investissement en temps est aussi important, mais Rafaël assure que si l’on répartit bien les tâches entre les différents membres du groupe, c’est possible! Même si l’on est aux études ou qu’on a un travail.

3. Dieu
«Pour se lancer dans un projet de ce type, surtout si l’on veut parler de Jésus, il est important d’être clairement conduit par Dieu. Car parler de Jésus et y aller sans Dieu, c’est comme faire un exposé sur la vie du monde sous-marin devant la classe alors que le prof ne t’a rien demandé». Rafaël a eu un jour la certitude que Dieu l’appelait à se lancer. Depuis ce fameux mois de mars 2008, il a alors décidé de vivre une vie de foi: il ne savait pas comment il allait arriver au bout, mais il savait que Dieu lui avait confié cette mission.
Rafaël reconnaît que tout le monde ne passera pas par le même chemin que lui, avec une si forte conviction: «Dans certains cas, il faut juste essayer. Il n’y a rien à perdre: même si on se trompe, on en retirera quelque chose. Mais dans mon cas, je savais que je devais intégrer Dieu à mon projet. Jusqu’ici, j’avais trop souvent voulu y aller par mes propres forces». Et cette fois-ci, ça a marché à merveille!

4. La persévérance
«Il y a eu des ras-le-bol. Tu seras toujours découragé par des gens ou des événements. Mais il faut rester ferme dans tes certitudes et garder les yeux rivés sur le but que tu t’es fixé et t’appuyer sur la conviction que Dieu t’a donnée», encourage Rafaël. «Tu dois aussi croire que Dieu est capable de faire quelque chose à travers toi.»

5. Un message
Je m’appelle Yves (c’est le titre du CD) transmet un message: «C’est l’histoire d’un petit bonhomme qui n’a pas la meilleure vie sur terre, mais qui décide de choisir autre chose. Il rencontre cet ami, Jésus, qui va lui montrer ce qu’est l’amour et lui révéler que sa vie a de la valeur, qu’elle est extraordinaire», explique Rafaël. Son but était vraiment de parler au cœur des gens, jeunes ou vieux, chrétiens ou non-chrétiens; pas seulement de faire de la musique pour faire de la musique. «Une non-chrétienne m’a dit que ce CD lui a apporté beaucoup de paix. Ce que j’espère, c’est que des gens soient touchés par l’amour de Dieu, même si c’est une seule personne». Après, c’est à toi de choisir quel public tu veux atteindre et quel message tu veux faire passer!

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°