Samuel Koch devient tétraplégique en direct à la télé

image: Samuel Koch devient tétraplégique en direct à la télé
© Alliance Presse

Devant des milliers de téléspectateurs, Samuel Koch a voulu réaliser un exploit sportif. Il s’est planté et a fini tétraplégique. Mais sa foi en Dieu n’a pas été ébranlée.

La vie de Samuel Koch a basculé le 4 décembre 2010. Dans l'émission de télé allemande Wetten dass…, ce sportif de 23 ans s'apprête à sauter par-dessus la voiture conduite par son père. Chaussé d'une sorte d'échasses, il s'élance, rate son saut. Il a bien passé par-dessus la voiture qui roulait en sa direction. Mais il reste à terre et ne se relèvera pas de sa lourde chute.

Sa foi a encore grandi!
Le verdict est sans appel : Samuel Koch se retrouve paralysé. Malgré d'intensifs efforts de rééducation dans l'espoir de retrouver une totale mobilité, il est pour l’instant rivé dans sa chaise roulante. Le jeune Allemand a-t-il perdu goût à la vie? Pas du tout! Ses espoirs sont intacts. Sa détermination aussi. Il vient de reprendre des études d'art à Hannovre. Interviewé récemment à Berne, il a même dit que sa foi avait encore grandi à la suite de cette épreuve!

Cas médicalement désespéré
Bien sûr, être réduit à l'immobilité est une épreuve très difficile pour ce sportif. Depuis son accident, il a connu des hauts et des bas. Lorsqu'on lui demande si la grâce de Dieu lui suffit, il réplique : «Cette promesse est vraie, mais pas toujours facile à vivre au quotidien». Il espère, prie et a la foi que Dieu lui offre à nouveau la mobilité. «Les médecins sont plus réservés», ajoute-t-il, un sourire en coin. Car d’un point de vue médical, son cas est «plutôt désespéré»….

Plein d’humour et de franchise
Il faut dire que Samuel Koch cultive un sens de l'humour certain. Du coup, il est plus facile de lui poser des questions directes. Aussi, lorsque la journaliste qui l'interviewait à Berne, lui demande si sa non-guérison n'est pas due à un manque de foi, il répond du tac au tac : «On ne peut pas dire que l'apôtre Paul manquait de foi!». Ce personnage biblique, sorte de héros de la foi, avait lui-même admis, dans une lettre adressée aux Corinthiens, souffrir d’un grave problème de santé.

Dépendant des autres
Se retrouver dépendant des autres pour tout est très particulier. Le soir, lorsque la porte de sa chambre à coucher se referme, il vit deux réalités très différentes. Devant sa vulnérabilité, il lui arrive d'être pris de panique. Mais le plus souvent, c'est le moment de la journée qu'il affectionne. Il apprécie cette tranquilité. Pour l'avenir, il veut garder espoir et apprend à faire confiance à Dieu.
Malgré des moments où il «préférerait être au Ciel» que dans sa chaise, Samuel Koch reste très attaché à la vie. Ce printemps, il n'a pas hésité à partir en vacances de plongée avec des amis. Il a particulièrement apprécié les tours en bateaux à moteur rapides.

Christian Willi

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°