Rachel Hendrix une actrice qui tourne pour le réalisateur divin

image: Rachel Hendrix une actrice qui tourne pour le réalisateur divin
© Alliance Presse

Trois questions à Rachel

Devenir actrice, était-ce un rêve d’enfant?
Non, je ne peux pas vraiment le dire ainsi. Oui, je suis une rêveuse et, durant mon enfance et mon adolescence, j'ai eu plein de rêves sur ce que j'allais faire plus tard. Mais je pensais alors être trop timide, pas assez ceci ou cela. Pourtant, lorsque l'opportunité s'est présentée, j'ai pris conscience qu'il s'agissait juste d'être moi-même. Les acteurs sont des humains comme tous les autres. Et me voilà actrice aujourd'hui.

De quoi rêvez-vous lorsque vous vous tournez vers l'avenir?
J'aimerais bien me retrouver de l'autre côté de la caméra pour diriger un film. J'aime raconter des histoires et participer à la production d'un film. Cela me passionne.

Qu'aimeriez-vous dire à ceux qui rêvent d'une carrière d'actrice ou d'acteur?
Sois prêt à renoncer à certaines choses pour atteindre ce but. Non pas à tes convictions, ni à ta foi. Mais si tu as une passion, c'est que Dieu te prépare. Il faut juste accepter de la lui abandonner.

A l’affiche d’October Baby, Rachel Hendrix entend bien utiliser le cinéma pour transmettre des valeurs fortes autour d’elle

L’histoire est prenante. Hannah, 19 ans, est mal dans sa peau: elle souffre d’épilepsie, d’asthme et de dépression. Pour couronner le tout, elle apprend qu’elle a été adoptée et que ses parents naturels ont cherché à avorter… Voilà le scénario d’October Baby, un film qui vient de sortir en DVD. Si ce film est aussi bien réussi, c’est aussi grâce à la performance de l’actrice principale: Rachel Hendrix.

«Dieu utilise le cinéma»
Rachel a non seulement du talent, mais aussi des valeurs. Et pour elle, le cinéma est un moyen de les transmettre. «Je crois à 100% que des films peuvent transformer une vie. Dieu utilise l'industrie du cinéma pour toucher des cœurs». Rachel constate que les films chrétiens sont d’une qualité toujours meilleure. Et derrière eux, il y a des gens désireux d'offrir au plus grand public possible des histoires qui posent des questions existentielles. October Baby en est une.

L’importance du pardon
«Avec un message spirituel marqué, ce film aborde des sujets difficiles comme l’adoption, l’avortement et la perte d’un enfant. Mais en fin de compte, il s’articule surtout autour de la notion de pardon». Rachel elle-même a été bouleversée par cette histoire d’Hannah, cette femme déboussolée, rejetée, à côté de la plaque, qui découvrira une vie nouvelle grâce au pardon. «Hannah a dû apprendre que le pouvoir de pardonner était entre ses mains, et ainsi abandonner un fardeau qu’elle n’aura pas à porter toute sa vie», résume Rachel.

«Je ne crois pas aux coïncidences»
L’actrice américaine a encore d’autres projets. Elle vient de terminer le tournage de The Perfect Wave, qui sortira dans les pays anglophones en avril. C’est l’histoire d’un homme qui est revenu à la vie alors qu’on avait diagnostiqué sa mort. Ce film aura aussi un message spirituel. «Le fait que je tourne dans deux films avec un tel message est une question de coïncidence, même si je ne crois pas aux coïncidences!», glisse-t-elle

Par Christian Willi

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°