Dj Smooth met une ambiance divine

image: Dj Smooth met une ambiance divine
© Alliance Presse

Dj Smooth mixe depuis 2001. Même s’il n’est pas encore professionnel, il intervient dans des mariages et dans plusieurs manifestations ou concerts, par exemple Pulse ou Heaven’s Door. Il évoque sa passion et sa compatibilité avec la foi chrétienne.

Pourquoi es-tu devenu Dj?
Si j’ai été attiré par le deejaying, c’est parce que je voulais manipuler le son et créer des ambiances. En 2005, après avoir rencontré Dieu, je me suis senti appelé à jouer de la musique chrétienne. J’y ai aussi été encouragé par un ami dans la foi, membre du groupe Dernier Rempart. Mes styles tournent autour du gospel urbain, de l’afro-caribéen, de la salsa, de l’électro, du ragga-dancehall, du rap, du RnB…

On parle de toi comme étant un «Dj chrétien», mais c'est quoi, un Dj Chrétien?
Un Dj chrétien joue premièrement de la musique chrétienne et promeut les artistes chrétiens. Mais c’est surtout un Dj «born again» (né de nouveau), qui refuse de jouer des musiques dont le contenu va à l’encontre de ce que Dieu veut: celles qui vantent le sexe, la drogue, la violence…

Mais le monde de la musique et ton activité de Dj te permettent-ils de transmettre les valeurs chrétiennes?
Oui, si on reste dans un tri sélectif. Le Dj est responsable de la musique qu’il passe et je reste persuadé que Dieu peut nous demander des comptes si l’on véhicule certaines musiques. Le Dj amène une ambiance, il en est le responsable. Tout artiste sait que la musique peut influencer les comportements. En tant que Dj «born again», ma responsabilité devant Dieu est bien plus grande.

Quelle place Dieu occupe-t-il dans ta vie et dans ton activité?
Il est le «Number One», car c’est lui qui m’a amené à lui et qui a dirigé mon orientation musicale. Après mon baptême, j’ai été chamboulé dans mes mixes, jusqu’à ce que je prenne conscience que c’est Dieu qui avait provoqué tout cela. Aujourd’hui, je suis admiratif de ce qu’il produit au travers de mes amis chrétiens qui dansent et chantent sur ces musiques. Grâce à lui, on peut faire des soirées «saines», avec des jeunes qui dansent librement. Il existe vraiment de nombreux artistes chrétiens qui font de la bonne musique de club avec de bonnes valeurs.

Par Juan Millan

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°