Gévrise Emane: «Ne baisse jamais les bras!»

image: Gévrise Emane: «Ne baisse jamais les bras!»
© Alliance Presse

Médaillée olympique en judo, Gévrise Emane explique comment elle a pu arriver au meilleur niveau.

Avez-vous commencé le judo très tôt?
Pas du tout! J’ai découvert le judo à l’âge de 13 ans au collège grâce au professeur de sports, qui était aussi professeur de judo. L’ambiance très conviviale et les compétitions par équipe m’ont beaucoup plu. Ma sœur et ma meilleure amie y allaient, que demander de plus!

Votre carrière sportive a connu des succès et des déceptions, comment gérez-vous tout ça?
J’essaie de ne jamais baisser les bras! La vie est semée d'embûches, il faut le savoir. Pour les surpasser, il faut mettre sa confiance en Dieu et en son prochain: sa famille, son entraîneur, ses coéquipiers. Ainsi on reprend confiance en soi, pour avancer et aller encore plus loin. Je me bats tous les jours sur le tatami, chaque compétition est différente. Et même lorsque j’ai l’impression que Dieu m’a abandonnée, je persévère. Je conserve l’espérance. Bien que championne d’Europe et du monde, j’ai raté mes premiers JO. Mais je n’ai pas cédé au découragement et aux critiques et j’ai finalement décroché une médaille de bronze à Londres.

Quand avez-vous découvert Dieu?
Très tôt! Ma famille est protestante, nous sommes six frères et sœurs. Ma famille, c’est la maison du bonheur, je ne manque pas d’y passer dès que je peux. J’allais à l’école du dimanche. Les monitrices et les pasteurs nous incitaient à réfléchir, y compris sur les écrits bibliques. 

Pourquoi êtes-vous si discrète sur votre foi? Les footballeurs sont plus exubérants…
Par nature et par éducation, je suis très pudique. De plus, je n’aime pas les manifestations religieuses démonstratives. Je n’ai pas besoin de crier ma foi sur les toits, mais de la vivre quotidiennement dans la prière, mes relations avec les autres, mes valeurs…

Propos recueillis par Nadia Savin, Le Protestant de l'Ouest

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°