Comment réagir quand tout le monde s’engueule?

image: Comment réagir quand tout le monde s’engueule?
© Alliance Presse

Dans une famille, les relations peuvent vite partir en vrille. Il arrive qu’un événement anodin mette le feu aux poudres ou alors que des disputes minent l’ambiance. Quant tu es au cœur de la dispute, tu ne sais pas forcément comment réagir…

Nous avons tous expérimenté une situation où nous nous prenons la tête avec nos parents ou nos frères et sœurs. Avec le recul, nous savons plus ou moins ce qu’il faut faire lorsque l’engueulade tourne au vinaigre, car nous connaissons notre caractère et nos limites. Certains en rajoutent, quitte à crier et hausser la voix. D’autres se renferment et ne disent rien. D’autres encore fuient ou cèdent à la violence.

Faire le premier pas
Dans ce genre de scène, les enjeux sont différents entre celui qui veut avoir raison et celui qui a tort, celui qui revendique quelque chose, tandis que l’autre veut défendre son steak. Alors que faire? Si chacun campe sur ses positions, aucune alternative n’est possible. Pour résoudre un conflit, il faut accepter de faire le premier pas en n’attendant pas que ce soit l’autre qui vienne le premier: je prends sur moi, même si je crois ne pas être fautif.

«Tais-toi au lieu de t’énerver»
Ce pas de négociation sera l’élément libérateur permettant la réconciliation. Pour répondre de manière cash à la question posée dans le titre de cet article, «Comment réagir quand tout le monde s’engueule?»: arrête de te prendre la tête, tais-toi au lieu de t’énerver, fais le premier pas vers les autres ou pars dans ta chambre si tu as l’impression que ça empire. Un ton de voix agréable et une attitude calme apaiseront les tempêtes les plus violentes.

Ne pas alimenter le feu
Après son décès, Nelson Mandela a eu droit à un bel hommage. A l’image de Gandhi, son comportement de combattant pour la paix et son incitation à la non-violence sont des exemples. Mon premier rôle est de veiller à ne jamais fournir le bois qui alimentera le feu d’une dispute, c’est-à-dire de ne pas donner à l’autre la possibilité de se mettre en colère, de m’en vouloir ou de me reprocher quoi que ce soit.

Quelle est ta part de responsabilité?
Ces quelques questions sont de bonnes pistes pour éviter l’engueulade: de quelle manière t’adresses-tu aux autres? Comment leur parles-tu? De quelle façon communiques-tu les choses? As-tu tendance à provoquer? Te moques-tu facilement? Quels sont les sujets qui provoquent des engueulades et pourquoi t’énerves-tu au lieu de rester calme? As-tu eu un sentiment d’injustice que tu veux régler à ta manière?

La plupart du temps, nous avons les clés entre nos mains pour calmer la tempête, ou du moins pour éviter qu’elle n’empire. Et si tu remarques que, malgré tous tes efforts, rien n’y fait, n’hésite pas à faire part de ta situation à des personnes de confiance, qui pourront te conseiller personnellement. Souviens-toi que Jésus-Christ est venu amener la réconciliation sur cette terre. Il peut aussi transformer les relations familiales.

Guillaume Saehr

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°