Comment accompagner un ami qui déprime?

image: Comment accompagner un ami qui déprime?
© Alliance Presse

Tu ne sais pas quoi faire avec un proche qui déprime? Cet article pourrait bien t’aider!

L’état dépressif peut surgir à n’importe quelle étape de la vie: face aux difficultés, à un environnement stressant, personne n’est préservé. Les symptômes varient en fonction des tranches d’âge et de certaines périodes de vie, mais prennent plusieurs formes: état général triste, perte d’appétit, baisse d’énergie, plus de goût aux activités, envie d’isolement, idées noires, tendances dépréciatives de soi, abus d’alcool et de drogues, sentiments d’échec et d’abandon, agitation, violence verbale.

Dépressif et découragé, la même chose?
Ces symptômes ont des répercussions au niveau affectif, social, scolaire ou dans d’autres domaines de la vie. Il faut néanmoins différencier «épisode dépressif» et «dépression». Car si un épisode dépressif peut toucher n’importe qui suite à un événement difficile, la dépression est plus violente; les symptômes sont amplifiés et s’installent durablement. On parle alors de maladie, laquelle demande un suivi médical, car elle persiste et revient à cycles réguliers. Au contraire, c’est plutôt courant d’avoir des gens autour de nous qui présentent des signes dépressifs. Comment les accompagner?

Des conseils à deux balles…
Que dire? Que faire? La première réaction, c’est l’impuissance. Nous essayons de donner des conseils «psy», de bousculer, comparer par rapport à notre propre expérience, de jouer au docteur. Mais rien n’y fait, car le mal-être de la personne prend toute la place. Elle est déconnectée, n’a pas la force de saisir les éléments à sa portée pour se raccrocher à la réalité et se battre. Nous réagissons souvent en le prenant contre nous, en nous énervant, en ne comprenant pas pourquoi elle n’arrive pas à s’en sortir.

La Bible, un remède
Pourtant, la meilleure (peut-être la seule) chose à faire est d’être à l’écoute, d’encourager et d’aimer. C’est-à-dire de valoriser la personne, de rappeler les bons souvenirs, de renforcer sa confiance en elle alors qu’elle est à plat, de parler de projets futurs, de l’amener à regarder ailleurs qu’à ses problèmes.
La Bible est un excellent support pour aider notre proche à reprendre courage et à se saisir de l’espérance qu’apportent les mots bibliques. Elle nous parle de gens qui ont traversé des moments dépressifs: Jonas, Elie, Jérémie, Job. C’est aussi le cas de David, comme on le voit dans les Psaumes dont il est l’auteur. Utilise ces textes pour accompagner ton proche, afin de prier, de l’encourager et de l’aider à s’identifier à ces passages.

Sortir de l’isolement
Le trouble dépressif conduit souvent à l’isolement. C’est notre devoir d’amener la personne à sortir, à être entourée et à donner de l’affection même si elle refuse. Car il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle soit d’accord, mais notre insistance (sans exagération) sera un signe de notre amour et permettra à ce qu’elle se saisisse des issues que nous mettrons à sa portée. Nos gestes et nos encouragements ont beaucoup d’importance et amènent la personne à se raccrocher à des repères.

Guillaume Saehr

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°