L'aimer de tout notre être? (Dr Just)

image: L'aimer de tout notre être? (Dr Just)
© Alliance Presse

Il nous est dit d'aimer notre Dieu de tout notre être, de toute notre âme et de toute notre force. Mais comment aimer Dieu concrètement? On ne peut pas non plus penser à lui 24/24... Personnellement, je comprends dans ce commandement un amour du genre de celui qu'on a à l'égard de nos parents. Est-ce juste? Melissa, 17 ans Une question te tracasse ? Un problème te semble insurmontable ? Pose ta question a Dr Just (drjust@.just4u.org, merci d’indiquer ton prénom et ton age). Il te répondra personnellement. La réponse à ta question pourrait être utile a d’autres qui sont dans la même situation. C’est pourquoi, Just 4U en publie régulièrement, sans trahir tout de ton identité.

Chère Melissa,

Merci pour ta question ! Pour y répondre, je m’aide de cette image-citation où Dieu est comparé à l’oxygène que nous n’arrêtons pas de respirer, 24h sur 24. On le respire, mais on ne s’en rend pas compte. On en a besoin, c’est même vital, même on n’y fait même plus attention. Sans lui, on ne pourrait même pas vivre, et pourtant on considère que c’est normal.

L’amour de Dieu peut se comparer à cet oxygène dont nous avons besoin pour vivre. Une fois que nous avons accepté que cet amour vienne dans nos vies, il nous envahit 24h sur 24. Plus besoin de se poser de questions de savoir si oui ou non il nous aime, si oui ou non c’est bien le cas aujourd’hui; son amour est là comme l’oxygène que nous respirons. Je suis papa de 3 enfants, et bien que je sois limité et humain, l’amour que j’ai pour eux se rapproche un peu de l’amour de Dieu, dans le sens où je ne me pose pas tout le temps la question de savoir si oui ou non je les aime! Je les aime, sans plus y penser.

Si on retourne la question, à savoir l’amour que nous portons à Dieu, je le vois un peu de la même manière que celui que je peux porter à mes enfants. Oui, je suis limité, mais oui également, j’ai une fois décidé d’aimer Dieu de tout mon cœur, de toute mon âme, et cette décision nourrit ma vie. Parfois, je sens, j’éprouve que c’est plus intense que d’autres. Parfois je me sens plus en phase avec Dieu. Pourtant, jamais l’amour de Dieu à mon égard ni celui que j’ai envers lui n’est remis en question.
Comme il paraît bizarre de remettre en question la présence d’oxygène dans l’air que nous respirons.

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°