Un labyrinthe d’enfer... et de paradis

image: Un labyrinthe d’enfer... et de paradis
© istockphoto

Les conseils de Luc pour une organisation au top:

- Avant de construire ton labyrinthe, il faut faire un plan.
- Prévois une bonne équipe pour l’accueil au paradis, pour les créatures le long du labyrinthe.
- Et pour les plus jeunes, c’est bien de vérifier qu’ils n’aient pas peur du noir et, en cas de doute, voir avec les parents si c’est ok pour eux...

Tous les groupes de jeunes ne peuvent pas réaliser ce projet d’envergure. Mais si tu connais un agriculteur sympa comme Luc, voici de quoi faire mieux que la meilleure des escape rooms actuelles.

Imagine un peu la scène: après t’être défait de ton portable (pour ne pas disposer de la fonction lampe de poche), tu entres seul par une porte de grange dans un labyrinthe plongé dans le noir, aux dimensions XXL: 165 m2 de surface, 97 m de longueur pour le chemin correct et 37 m de culs-de-sac... Le noir, la musique forte et les cris de ceux partis avant toi te serviront de seuls repères ou compagnons. Chaque minute, un autre participant pénètre dans le noir. Le retour en arrière est strictement interdit!

Ton défi? Déposer le sac de cailloux qui t’a été remis à l’entrée au pied d’une croix qu’il te faut trouver. Avant de repartir pour trouver la porte d’entrée du paradis. Mais attention, si tu te présentes à l’entrée du Ciel, sans le tampon sur la main que le Christ t’a donné à la croix en échange des péchés que tu as déposés (les cailloux), tu dois faire demi-tour et retourner dans le noir...

Lors de ta progression dans ce labyrinthe tu vas rencontrer des créatures bizarres. Certaines se présentent comme des anges et t’encouragent. D’autres aussi t’encouragent à prendre tel chemin plutôt qu’un autre... Ce sont des démons...

La porte s’ouvre si…
Quand tu te présentes à la porte du Ciel et que tu as le fameux tampon de la personne pardonnée de ses péchés, la porte s’ouvre sur une pièce toute blanche. Des créatures toutes de blanc vêtues t’offrent des barbapapas, de marshmallows, du chocolat, des bonbons et des biscuits tous plus blancs les uns que les autres, dans une pièce décorée qu’avec des meubles blancs. La musique est paisible.

Le groupe Ado-OK à Grens (Suisse) a vécu cette soirée hors du commun ce printemps, après plusieurs jours de préparatifs. Luc, l’agriculteur, a construit son labyrinthe avec 200 grosses caisses et autres palettes.

Sophia, Justine, Alice et Jessica ont trop aimé. Ça, c’est bien sûr la version après coup ou même après un deuxième passage. Mais au début, elles étaient contentes de tomber sur une copine dans leur progression... «C’était super de réaliser que la découverte de Jésus, de son sacrifice et du paradis nécessitait une recherche», a confié l’une d’elle. Mais toutes étaient surtout contentes d’être arrivées au Ciel.

Christian Willi

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°