Les enjeux d’avoir un(e) chéri(e) pas croyant(e)

image: Les enjeux d’avoir un(e) chéri(e) pas croyant(e)
© iStockphoto

Lorsqu’il est question de relations sentimentales, le choix du partenaire est parfois un défi. Quels sont les enjeux lorsque je décide d’aller de l’avant avec une personne qui n’a pas la foi?

«Il ne faut pas sortir avec un non chrétien.» Cette phrase, tu l’as déjà sûrement entendue. Mais pourquoi? Au-delà d’une «règle», il faut plutôt y voir un conseil pour ta vie et ton avenir. Le comprendre t’aidera à tenir ferme. Cela doit être une conviction au fond de ton cœur.

Seul et passionné
Tout comme une passion que l’on a envie de pouvoir partager avec les personnes que l’on aime, la foi mérite d’être vécue à deux. Si tu aimes Jésus de tout ton cœur et que tu grandis au quotidien dans ta relation avec lui, tu auras le désir de vivre ça pleinement avec ton/ta chéri(e). Quoi de plus beau que d’aller à deux dans la même direction?

Si la personne que tu aimes n’a pas la foi, ce sera compliqué pour elle de te comprendre même si elle a du respect pour ce dont tu crois et qu’elle a de belles valeurs. A long terme, tu sacrifies automatiquement une partie de toi.

Un peu plus loin de Dieu…
Si tu as placé ta vie dans les mains de Dieu et que tu décides de sortir avec quelqu’un qui n’y croit pas, tu prends le risque de t’éloigner de Dieu. Ce n’est pas n’importe quel risque. La personne que tu aimes le plus est celle qui aura le plus d’influence sur toi.

Justine sort avec Romain. Celui-ci n’est pas chrétien, or leur relation dure depuis plusieurs années. Au départ, Justine avait des convictions suffisamment fortes pour entraîner Romain à se poser des questions et à l’accompagner à certains événements chrétiens. Au fur et à mesure, c’est l’inverse qui s’est produit. Même si Dieu est toujours dans le cœur de Justine, elle ne vit plus la foi en communauté. Avec le temps, cela est devenu de plus en plus normal. Dans cette passivité et cette habitude, l’ennemi la tient à part du meilleur des guides.

La foi, un mode de vie
Garder la foi seul est un défi lorsque les doutes surviennent. Alors à plus forte raison, ce sera compliqué de maintenir une relation proche avec Dieu si l’autre ne te soutient pas dans ce sens. A court terme, cela pourra te sembler facile car ton amour surpassera peut-être cette différence et ta foi ne sera pas fragilisée, mais cela aura naturellement des conséquences à long terme.

«Au-delà d’une passion, la foi est un mode de vie. C’est une façon de vivre le quotidien», a réalisé Justine. Que ferez-vous lorsque surviendront les difficultés, vers qui regarderez-vous? Prieras-tu seul(e)? Quels seront vos choix d’éducation? Tes décisions, tes actes, ta façon de vivre et de penser sont en lien avec Dieu. Nous avons le choix. Une ou une non chrétienne peut nous rendre heureux. Elle est tout autant aimée de Dieu. Mais s’il avait mieux pour ta vie?

Par Joëlle Lehmann


Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°