Pour honorer mes parents, dois-je penser comme eux?

«Mange ta soupe, allez, brosse-toi les dents , touche pas ça, fais dodo, dis papa, dis maman, fais pas ci fais pas ça» Disait Jacques Dutronc dans sa chanson… ça te rappelle des souvenirs?

S’il y a bien une chose qui est propre à l’écrasante majorité des êtres humains sur cette planète, c’est d’avoir des parents. Mais ce qui peut changer d’une personne à une autre, c’est comment elle vit cette relation !

Etre soumis à ses parents sans discuter ?
Tu as certainement déjà entendu plus d’une fois ce fameux verset d’Exode 20,12: «Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent sur la terre que l’Eternel, ton Dieu, te donne». Nous avons souvent interprété ce verset comme un ordre à être soumis à nos parents sans discuter. Mais est-ce vraiment juste ? Mon but, n’est pas de parler d’obéissance (tu sais très bien ce qui est juste !), mais de te donner quelques pistes sur la question suivante: dois-tu toujours penser comme tes parents ?

Nos parents nous influencent beaucoup mais sont imparfaits
Il est normal que, jusqu’à un certain âge, tu considères tes parents comme LE modèle à suivre. Quand tu étais encore enfant, tu as certainement pensé (au moins une fois !) que, plus tard, tu voudrais être comme ton papa ou ta maman. Leur influence est souvent grande sur notre façon de penser. Ils peuvent même influencer notre image de Dieu : tu sais que Dieu est appelé notre père, mais bien souvent, nous voyons Dieu comme nous voyons notre père terrestre. Tout ça pour dire que, même si nous ne nous en rendons pas compte, nos parents vont nous transmettre des valeurs et nous amener à penser d’une certaine façon. Ne néglige pas l’influence qu’ils ont sur ton identité et sur ton développement !

Faire le tri dans ce qu’ils nous ont enseigné
Mais alors, est-ce que nous déshonorons nous parents si nous décidons de penser autrement qu’eux ? Je ne crois pas. Tes parents sont humains et ils ont probablement fait de leur mieux pour t’éduquer, avec leur qualités et défauts. En tant que jeune, ton devoir reste de les respecter et de leur obéir. Mais pas de penser comme eux ! A un moment donné, dans ta vie, il est utile que tu t’arrêtes et que tu fasses un bilan de ce que tes parents t’ont enseigné. Pour aller de l’avant, il faut que tu fasses le tri dans ce qu’ils t’ont transmis comme valeurs et comme traditions. Tu peux continuer de garder les choses bonnes qu’ils t’ont apprises, mais aussi parfois mettre de côté certains éléments moins bons.

Tu peux être responsable
S’ils sont ouverts et prêts à t’entendre, tu peux choisir de leur partager ta réflexion, dans un esprit d’amour. Il est toujours bon de pouvoir régler certaines choses avec eux, mais il y a un risque qu’ils se sentent attaqués et qu’ils se ferment à la discussion. Dans ta démarche, tu dois tenir compte du fait qu’ils ont aussi eu des parents et qu’ils n’ont peut-être pas eu la chance de leur parler avec franchise. Et surtout, souviens-toi qu’il n’existe pas de modèle de parents parfaits !

Tu peux aussi en discuter avec ton pasteur ou avec des amis proches. De plus, la prière te permettra d’avancer : par elle, tu peux déposer devant Dieu certains souvenirs douloureux, lui demander de guérir des blessures, mais aussi d’être sage dans le tri que tu vas faire dans tes valeurs.
En résumé, honorer tes parents c’est reconnaître leur humanité et leur imperfection, leurs qualités et leurs défauts. Honorer tes parents, c’est comprendre qu’ils ont fait de leur mieux avec ce qu’ils avaient, mais c’est aussi te rappeler que tu as le droit de les interroger sur ce qu’ils t’ont enseigné. Une manière saine et responsable de vivre la relation familiale. Et si tu veux honorer tes parents jusqu’au bout, mange ta soupe et brosse-toi les dents !

Christophe Gentizon

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°