Je veux être un chrétien qui assume sa différence!

image: Je veux être un chrétien qui  assume sa différence!
© Alliance Presse

Comment un chrétien peut-il être différent sans être rejeté? Nathan Lambert te donne des aides concrètes pour rayonner de tous tes feux au milieu de tes amis et pour commencer à les influencer dans le bon sens.

Il est difficile d’assumer sa différence. Je suis bien placé pour vous le dire: à l’école, j’avais un an de moins que tout le monde, j’étais Anglais et, en plus, j’étais chrétien! Car, ne t’y trompe pas: le fait d’être chrétien constitue une réelle différence. Jésus est allé jusqu’à dire à ses disciples qu’ils ne faisaient pas partie de ce monde (Jn. 15,19).

Es-tu un chrétien caméléon, un chrétien paon ou un chrétien sirop de cassis?

Alors comment faire pour assumer cette différence? Il existe plusieurs techniques:
- Le chrétien caméléon: il se fond dans la masse. Il met aussi peu sa foi en avant que possible et se laisse influencer par ceux qui l’entourent plutôt que de les influencer. Il risque de changer si souvent de chemise qu’il finit par oublier le fait qu’il est chrétien.
- Le chrétien paon: il cherche tant à montrer sa différence qu’il l’affiche à tout-va, parfois avec fierté. De peur de ne pas être reconnu, il préfère encore avoir l’étiquette négative du «chrétien de service». Le problème, c’est que sa différence ultra-assumée attire l’attention sur lui-même plutôt que sur Dieu. Il s’agit encore d’un camouflage.
- Le chrétien sirop de cassis: il s’inclut dans la société et ne s’en excuse pas. Silencieusement mais sûrement, ce chrétien affiche sa couleur de façon tellement naturelle que sa teinte et son arôme transforment peu à peu ceux qui sont à son contact. Voilà le chrétien qui assume vraiment sa différence. Sûr de son Sauveur, sûr de ses valeurs, il n’est pas différent par principe, mais parce que Dieu le demande.

Objectif numéro 1: éclaire le monde!

Jésus dit de ses disciples qu’ils sont la lumière du monde (Mat. 5,14). Cela signifie qu’ils sont en dehors du monde, mais qu’ils font briller leur lumière.
Cas concret: Ton groupe d’amis se moque d’un garçon de ta classe. Ne pars pas, ce serait trop facile. Sois une lumière en éclairant la conversation, par exemple en introduisant l’idée que ce garçon est juste incompris. Encourage-les à l’inclure et montre l’exemple en étant le premier à aller le voir.
Pour aller plus loin: As-tu encore d’autres exemples de contextes où tu peux être une lumière?

Objectif numéro 2: donne du goût!

Jésus continue en disant que ses disciples doivent être le sel de la terre (Mat. 5, 13). Autrefois, les paysans mettaient du sel dans la terre pour permettre au lait des vaches (qui mangeaient l’herbe) d’avoir meilleur goût. Il s’agissait d’un acte discret, mais qui faisait toute la différence.
Cas concret: Ton amie semble déprimée. A la pause, quand elle laisse sa trousse sur la table, glisses-y un verset biblique anonyme pour l’encourager.
Pour aller plus loin: Réfléchis à des moyens créatifs au travers desquels tu peux redonner du goût à la vie des personnes de ton entourage.

Conclusion: n’aie pas honte!

Sois toi-même, n’aie pas honte d’être chrétien, mais affiche ta couleur, même si cela doit t’attirer des moqueries. Je peux t’assurer qu’une différence assumée attire bien moins le dédain de tes amis qu’une différence dont tu te défends. Si tu veux avoir un impact sur le monde et espérer que tes amis te suivent, sois authentique et plein de la couleur du Christ!

Nathan Lambert

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°