Survivre au divorce de tes parents

image: Survivre au divorce de tes parents
© Alliance Presse

C’est comme si le ciel te tombait sur la tête! Tes parents t’ont annoncé qu’ils vont divorcer et tu ne sais plus très bien où tu en es. Toutes sortes d’émotions te traversent l’esprit: ressentiment, culpabilité, honte, impuissance, tristesse… Just4U te propose sept pistes pour t’accompagner dans cette épreuve.

1) C'est normal d’être déboussolé et de ressentir une sorte de «déchirure de ton identité», comme le dit le thérapeute Jacques Villégas. Tes parents constituent une base qui t’a permis de grandir en te sentant en sécurité. Même s’ils se séparent, ils continuent de t’aimer et tu restes la personne la plus précieuse au monde pour eux avec tes frères et sœurs. Ton identité propre n’est pas remise en question.

2) Mets-toi ça dans la tête: ce divorce n'est pas de ta faute. Rien de ce que tu as fait ou pas fait n'est la cause de ce qui arrive. Ce n'est pas non plus ta responsabilité de les réconcilier. Ils sont des adultes et c'est à eux de porter leurs responsabilités.

3) Parle à tes parents de façon ouverte et honnête. Si c'est possible, assieds-toi avec eux et exprime-leur tes sentiments. Explique-leur pourquoi tu penses que c'est une erreur, mais laisse-les te donner leurs raisons à eux. Dis-leur tes inquiétudes et demande-leur d'expliquer ce qui va changer pour toi.

4) N'accepte pas que l'un de tes parents «descende en flèche» l'autre. Si l’un critique l'autre devant toi, dis-lui combien cela t'atteint. Tout en restant respectueux, explique-leur que tu refuses de prendre parti pour l'un ou l'autre, d’arbitrer leurs échanges ou même de jouer le rôle d’intermédiaire pour transmettre leurs messages.

5) Dans la mesure du possible, garde contact avec chacun de tes parents et avec tes frères et sœurs, si tu en as. Ils peuvent te comprendre, car ils vivent la même chose de leur côté. Ce sont des soutiens importants, de même que tes grands-parents, dans la mesure où ils s'abstiennent de prendre parti pour l'un de tes parents.

6) Il est probable qu'en cette période troublée, tes résultats scolaires s'en ressentent et que tu aies envie de t’isoler. Le conseiller familial Jacques Villégas explique: «Le divorce, plus que les autres problèmes familiaux, provoque une perte d'énergie et te fait avoir les nerfs à fleur de peau. Cela affectera les capacités d'apprentissage ou la volonté de se battre dans la vie». Pour t'encourager, tu pourrais demander à un ami de t’aider à faire ton travail scolaire et à réviser. Si tu en éprouves le besoin, parles-en à un prof ou au psychologue de ton lycée. Il n’y a aucune honte à cela!

7) Rappelle-toi toujours que tu as ta propre vie, quoi que tes parents prennent comme décision. Ne laisse pas cette épreuve influencer négativement ton avenir. Rien ne t'oblige à répéter les erreurs de tes parents. Même si leur divorce a déçu l’idée que tu te faisais du couple et du mariage, reste confiant en Dieu. Avec son aide, tu as la capacité de faire les bons choix pour ta vie et de construire un couple solide.

Sandrine Roulet

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°