«Je suis amie avec des filles qui critiquent tout le monde» (Docteur Just)

image: «Je suis amie avec des filles qui critiquent tout le monde» (Docteur Just)
© Alliance Presse

«Je suis toujours avec cinq mêmes filles, mais deux d’entre elles critiquent sans cesse. Moi je suis à côté et ne dis rien. Dans ma classe, personne ne les aime, parce qu’elles causent beaucoup de problèmes à tout le monde; elles ont même fait tomber une fille que j’aime beaucoup en dépression. Mais comme je suis souvent avec elles, j'ai peur que d’autres filles me critiquent. Je ne sais pas comment réagir, qui fréquenter, avec qui rester amie. Je crains aussi que si je leur partage mes peurs, elles se mettent à parler de moi. Elles sont capables de retourner le groupe des cinq filles contre moi. J’ai envie de bien m’entendre avec tout le monde, je veux pas avoir d’"ennemies".» Anne-Catherine

Les amitiés peuvent parfois être compliquées, changeantes, imprévisibles, et ce n'est pas toujours évident de savoir comment réagir. Mon conseil serait que tu sois très au clair dans ton cœur de ce qui est important pour toi et de ce qui ne l'est pas. Appuie-toi sur tes valeurs, sur ce qui te semble être juste et te donne la paix.
Ton désir de bien t'entendre est une bonne chose. D'ailleurs, la Bible dit: «Autant que possible, dans la mesure où cela dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes» (Rom. 12,18). Et il est sage de ne pas entrer dans un conflit qui ne nous concerne pas directement.

Cela dit, ces deux filles qui critiquent semblent avoir une influence importante sur toi et sur les autres. Ont-elles tout pouvoir dans votre vie de groupe ou de classe? Prends un peu de recul, demande à Dieu de t'aider à te détacher de ce qu'elles pensent ou disent. Dis-toi que tu ne veux pas qu'elles aient une telle influence sur toi.
Et rappelle-toi qu’elles ont elles aussi leurs zones sensibles, leurs forces, leurs faiblesses. Elles sont aujourd'hui peut-être dans la critique et le négatif, mais qu'en sera-t-il demain? Et si tu leur montrais, subtilement, une autre manière d'agir? Dis-toi que l'influence, ça peut être toi. Et n'oublie pas que Dieu les aime, comme il t'aime et aime les personnes plus faibles.

Concernant cette autre fille qui souffre de la situation, je trouve formidable que tu y sois sensible. Dis-toi une chose très importante: la soutenir n'est pas un signe de faiblesse, c'est un signe de force. Peu importe ce qu'en disent les autres. C'est faire preuve de cœur et de maturité. Sois attentive à ce qu'elle vit, c'est peut-être très important pour elle. Ne te soucie pas de ce que pensent les autres. Si tu acquiers la conviction que ton attitude est juste, il se dégagera de toi une forme d'assurance, contre laquelle leurs critiques ne pourront rien.

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°