L’amitié a changé leur vie!

image: L’amitié a changé leur vie!
© Alliance Presse

Une petite pensée pour toi…

«L’ami est le meilleur des thérapeutes lorsqu’on ne va pas bien. A lui, je peux tout dire, montrer mes faiblesses sans craindre d’être jugé. Grâce à l’ami, je deviens mon propre ami et je peux m’aimer moi aussi tel que je suis. Dialoguer avec lui me permet de relativiser mes problèmes. Aimer rime avec gratuité. Il est capable de m’aimer même lorsque je n’ai plus rien à offrir.
L’amitié demande de sacrifier certains engagements pour l’ami, aussi valorisants soient-ils, car l’amitié est un bien supérieur à tous les autres
».
Joël Pralong, dans Etre bien dans ses baskets (éditions des Béatitudes)

L’histoire de quatre potes, meilleurs amis depuis douze ans, montre que des amitiés solides peuvent changer une vie

«Je nous imagine bien à la retraite à nous retrouver tous les lundis pour boire un café!». Yves-Alain sait que l’amitié qu’il entretien avec Jérémie, Olivier et Vincent est éternelle! Cela fait maintenant douze ans que ces quatre gars sont inséparables.

Le cadeau de la rencontre
Tout a commencé dans un camp chrétien. C’est là qu’Olivier et Vincent (deux frères) ont rencontré Jérémie et Yves-Alain (deux frères aussi). Ils étaient tous âgés de 12 à 15 ans et, mieux encore, sans le savoir ils venaient de la même ville! De retour du camp, Jérémie et Yves-Alain ont rejoint le groupe de jeunes de leurs nouveaux amis. «Cela a créé une sorte de “cercle vertueux”: comme nous avions envie de voir nos amis, nous allions au groupe de jeunes; et plus nous allions au groupe de jeunes, plus nous avions envie de voir nos amis!», explique Yves-Alain.

Passion sportive commune
Les quatre potes se sont donc mis à se retrouver plusieurs fois par semaine. «Nous avons beaucoup de centres d’intérêts communs», constate Vincent. «Nous sommes privilégiés de nous retrouver sur tant de choses, tout le monde n’a pas cette chance», complète son frère.
Déjà, tous aiment le sport. Alors ils se sont mis à jouer au foot à longueur d’année, même sur des terrains enneigés au milieu de l’hiver (et à La Chaux-de-Fonds, l’hiver, ça ne pardonne pas!). Ils ont aussi fait des tours à vélo un peu excessifs: «Parfois, nous avons souffert physiquement, mais le fait d’être ensemble nous a encouragés. Notre amitié a été précieuse aussi dans ce domaine sportif, elle nous a poussés à nous entraider», remarque Jérémie.

D’EuropaPark à la musique
Les liens se sont aussi renforcés par des activités variées: des parties de cartes, des grillades en forêt, un voyage missionnaire en Roumanie, des virées à EuropaPark, des matchs de hockey à hurler d’un même cœur pour la même équipe, des concerts de rock, des fous rires à n’en plus finir... «Chaque moment était quelque chose d’unique!», s’enthousiasme Yves-Alain. Tous musiciens, ils ont accompagné les chants dans leur Eglise, puis mis sur pied un groupe de musique, Tsadoq, avec lequel ils ont sorti un CD en 2011, avec des compositions de leur propre cru.

Amitié essentielle pour progresser avec Dieu
Mais cette amitié a surtout été l’occasion de progresser dans la vie chrétienne et de grandir humainement parlant. «Ensemble, nous nous sentions compris et nous pouvions partager nos luttes. Nous avons régulièrement prié ensemble», se souvient Vincent. Son frère est du même avis: «La vie n’épargne personne. Mais quand l’un d’entre nous passait par un coup dur, nous étions aussi là pour lui.»
Ils ont pu parler de leurs erreurs et de leurs tentations, mais également de toutes les questions relatives à la Bible ou à Dieu. «Je crois qu’aucun sujet n’a pas été abordé!», estime Jérémie. «Par ces discussions profondes, nous avons enrichi notre connaissance de Dieu et eu à cœur de nous améliorer». Les camps auxquels ils ont participé chaque année ont été essentiels pour les motiver à crocher avec Dieu. Il y a neuf ans, ils se sont les quatre fait baptiser, le même jour.

--PAGE--

Et les filles…
Autre ciment essentiel de leur amitié: les filles, ou plutôt les discussions au sujet des filles. «Nous pouvions évoquer toute notre vie amoureuse en toute franchise», glisse Yves-Alain. Aujourd’hui, trois des quatre compères sont mariés; et pour le quatrième, ce n’est qu’une question de mois.
Il faut désormais faire avec cette nouvelle donne et avec la distance géographique: les rencontres sont donc moins fréquentes, mais planifiées à l’avance: «Quand nous nous voyons, c’est toujours autant la fête et nous sommes toujours sur la même longueur d’onde, même du haut de nos 24 à 27 ans!», s’exclament les quatre amis.

La conclusion de cette histoire? Des amitiés solides peuvent vraiment changer ta vie! Chacun des quatre témoigne qu’il ne serait pas l’homme qu’il est aujourd’hui si Dieu ne lui avait pas donné de tels amis. Alors n’hésite pas à passer du temps avec des amis pour créer des liens forts, ou à demander à Dieu qu’il te donne de telles amitiés.

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°