La remise en question, moteur du changement

image: La remise en question, moteur du changement
© Alliance Presse

Autant douter peut être destructeur, autant la remise en question peut être le moteur du changement. L'histoire le démontre. Découvre sur ce site les autres articles de notre dossier consacré au doute.

Un jour, au début du 20e siècle, dans un petit village du Sud de la France, une femme se lève dans son église en posant cette question: «Est-ce vraiment juste que je ne vive que pour mes fromages plutôt que pour Dieu?». Sa remise en question et son désir de revenir à une vie chrétienne plus sincère et plus sérieuse ont contribué à «réveiller» son village, puis les villages alentours, où les gens étaient chrétiens juste par tradition. C’est un exemple parmi d’autres dans l’histoire: c’est souvent suite à des remises en question que de grand réveils et de grandes réformes spirituelles ont vu le jour.

Tout remettre en question?
La Réforme, au 16e siècle, est aussi née de questions «douteuses» de la part de gens comme Jean Calvin et Martin Luther. Ils se sont demandé: «Est-ce vraiment juste de croire que l’on peut être sauvé en donnant de l’argent et en priant pour des morts? Est-ce normal que la Bible ne soit pas accessible aux chrétiens?». Leur remise en question a conduit à une Réforme totale de l’Eglise. La Bible a à nouveau été accessible à tout le monde et l’on a observé un retour à la recherche de la vérité dans la Bible.
Il n’est pas question ici de remettre en doute toutes les bonnes habitudes ou tout ce qu’on t’a appris au sujet de Dieu, de la Bible et de l’Eglise, mais de cultiver ton discernement pour garder les yeux ouverts sur des sujets problématiques. Si ton pasteur se met à te réclamer 1000 francs par mois pour t’assurer ton salut, il y a un problème: il est bon de remettre en doute sa parole. Nos remises en questions aboutiront à des conclusions diverses: parfois on constatera que nos doutes étaient erronés, parfois qu’ils étaient valables et qu’il faut changer certaines choses.

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°