Quel type de «douteur» es-tu?

image: Quel type de «douteur» es-tu?
© Alliance Presse

Es-tu du genre «douteur» ou «super-confiant»? Un test perso pour y répondre… Découvre sur ce site les autres articles de notre dossier consacré au doute.

1. Tu sors d’une épreuve scolaire assez confiant, ayant le sentiment d’avoir pas trop mal réussi, mais un copain te dit alors qu’il a répondu tout autrement que toi…
b) Tu t’en fiches. Tu es convaincu que tu as répondu juste et lui faux.
a) Tu transpires et te mets à angoisser jusqu’à la fin de la journée.
c) Tu ressors tes livres de révisions et regarde quelle était la bonne réponse.

2. Les journaux annoncent qu’on a trouvé un manuscrit prouvant que Jésus n’est pas ressuscité.
c) Tu relis le texte biblique, étudies l’article pour y trouver des failles et commandes dans une librairie chrétienne un livre sur «La Bible et l’archéologie».
a) Toute ta foi en prend un coup. Et si c’était vrai?
b) Rien à faire, c’est des foutaises puisque la Bible dit le contraire!

3. Deux de tes meilleures amies chuchotent en te regardant du coin de l’œil.
a) Tu penses: «Et voilà, je viens de perdre deux de mes meilleures amies!»
b) «Elles sont sûrement en train de me préparer une surprise pour mon anniversaire.»
c) Une fois qu’elles ont fini, tu vas enquêter discrètement pour essayer de savoir de quoi elles parlaient.

4. Ton papa te fait la morale par rapport à tes choix de vie, te mettant en garde pour ton avenir.
a) Tu avais déjà l’impression d’être un bon à rien, mais là c’est trop. Tu t’imagines déjà à fouiller dans les poubelles pour survivre.
c) Tu es un peu ébranlé et tu réfléchis les jours qui suivent à ce qu’il y a de vrai et de faux dans ses propos.
b) «Cause toujours! Je suis très bien comme je suis et je vais gagner bien plus d’argent que toi!»

5. Tu te fais intercepter par deux scientologues dans la rue, qui essaient de te convaincre qu’ils ont raison…
a) Tu te demandes si, peut-être, ils ne sont pas aussi chrétiens comme toi.
b) On t’a toujours dit que les scientologues étaient une secte, tu ne vas pas changer d’avis maintenant!
c) Tu es un peu perturbé et poses la question au responsable de ton groupe de jeunes.

6. Ton prof de philosophie fait un brillant exposé pour tenter de prouver que Dieu n’existe pas.
b) Tu dessines et écris des SMS pendant le cours…
c) Aussitôt rentré, tu cherches des preuves de l’existence de Dieu.
a) Cela te remet grave en question et toutes tes convictions sont ébranlées.

--PAGE--

Résultats du test

Tu as une majorité de a): Douteur professionnel
Il suffit de pas grand-chose pour que tu te mettes à douter de toi, de Dieu ou de tes convictions. Peut-être est-ce dû à un caractère indécis, pas sûr de toi. D’un côté, se laisser remettre en question par les autres est une preuve d’humilité qui t’évitera de te prendre la grosse tête. D’un autre côté, il faut que tu apprennes à ancrer tes convictions, à te faire davantage confiance et à moins t’inquiéter. Cela commence peut-être par prendre l’habitude de vérifier ce qu’on te dit et de réfléchir rationnellement. Ne gobe pas tout, mais développe un esprit critique. Enracine-toi aussi dans les promesses bibliques pour te construire certaines certitudes inébranlables quant à Dieu, ta foi et ta propre personne.

Tu as une majorité de b): Jamais inquiet ni crédule
On pourrait t’annoncer n’importe quoi, tu n’es pas du genre à en faire tout un plat! Tu sais ce que tu vaux, tu as confiance en ce que tu crois et tu vis ta vie sans stress. D’un côté, cette attitude t’honore, elle sera un atout pour affronter les attaques de la vie. De l’autre, tes certitudes ont besoin d’être parfois remises en question, pas forcément pour les détruire, mais peut-être pour les affermir: ce que l’on croit est plus solide une fois qu’on l’a vérifié et comparé. Cette démarche t’évitera de regarder les autres de haut, mais aussi de te «prendre un râteau» le jour où, peut-être, une grosse difficulté remettra en question tous tes acquis.

Tu as une majorité de c): Rationnel en quête de réponses
Tu as un véritable esprit scientifique et cartésien! Tu pèses toujours le pour et le contre, le vrai et le faux, pour arriver à tes conclusions. Bravo pour cette volonté de ne pas être endoctriné sans réfléchir et pour ta capacité à peu douter. Veille cependant à ne pas employer cette démarche dans tous les cas, au point de vouloir vérifier même les choses certaines. La foi est aussi faite d’éléments invérifiables. Et il y aura toujours dans la vie des choses qu’on ne comprend pas, auxquelles ta méthode rationnelle ne pourra pas répondre.

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°