Quel métier Dieu a-t-il prévu pour moi?

image: Quel métier Dieu a-t-il prévu pour moi?
© Alliance Presse

Puis-je passer à côté de ce que Dieu a planifié?

«Et si Dieu a décidé que je devais être maçon et que, parce que je ne l’ai pas assez écouté, je finis coiffeur; ça veut dire que je suis passé à côté de sa volonté?». Si tu te poses cette question, sois rassuré: Dieu ne te demande pas de «décrypter» sa volonté secrète, comme si tu étais à la recherche d’un trésor. Ce qu’il te demande, c’est de faire ce qui lui plaît, de l’aimer et de lui obéir. Pour le reste, il te laisse une grande liberté de choix. Si donc tu es maintenant coiffeur et pas maçon, c’est que Dieu avait prévu ça pour toi maintenant.

Est-ce que Dieu a vraiment choisi un métier précis pour toi? Comment connaître sa volonté? Découvre sur ce site les autres articles de notre dossier consacré à cette question: «Que vais-je faire de ma vie?»

«Dieu a voulu que je devienne architecte!». Lorsque Julien commence à réfléchir à un métier, il reçoit rapidement une conviction: Dieu veut qu’il devienne architecte! «Il m’a parlé de diverses manières, directement ou au travers d’amis». Un soir, après avoir prié pour son avenir professionnel, il tombe sur un documentaire au sujet de l’architecte Santiago Calatrava. «Ce côté beau, futuriste et en même temps fonctionnel m’a enthousiasmé. Je voulais créer des choses comme lui». Alors qu’il est aujourd'hui en formation, âgé de 20 ans, il ne sait pas encore ce que Dieu attend de lui dans cette profession. «J’aimerais construire des églises, pour illustrer la grandeur et la gloire de Dieu!»

«Dieu ne me parle pas»
Contrairement à Julien, beaucoup de jeunes ne sont pas aussi convaincus de connaître la volonté de Dieu pour eux. Simona, 15 ans, termine sa scolarité obligatoire et ne sait pas que faire ensuite. «J’ai beaucoup prié, seule, avec mes amis ou mes parents, et j’ai effectué une dizaine de stages. Mais rien ne me convainc». Pourtant, elle connaît bien le verset de Jérémie 29,11: «Moi je connais les projets que j’ai formés pour toi, projets de paix, afin de te donner un avenir et de l’espérance». Simona va partir une année en Italie, pour apprendre la langue et pour prendre le temps de réfléchir à son avenir. «J’avais l’impression que Dieu ne me parlait pas», explique-t-elle. «Une responsable de mon groupe de jeunes m’a alors encouragée à réfléchir par moi-même plutôt que d’attendre la réponse noir sur blanc de Dieu.»

Dieu a-t-il choisi ton métier?
«Je suis convaincue que c’est à nous de choisir notre métier», assure Nathalie, responsable jeunesse en formation d’éducatrice. «On peut demander à Dieu de nous guider, de nous aider à faire des choix qui sont bons pour nous. Mais le choix nous revient!». Pour Nathalie, les «portes qui s’ouvrent», comme une place de formation disponible, sont un bon indicateur, mais ce ne sont pas les seuls. «Parles-en à des amis et responsables de ton Eglise ou groupe de jeunes. Dans la prière, demande à Dieu qu’il te donne la sagesse de bien choisir!»

René Progin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°