La liberté d’être soi

image: La liberté d’être soi
© Alliance Presse

Il faut une bonne dose de courage pour être ce que l'on est appelé à être. La liberté d'être soi-même n'est pas gagnée d’avance. Elle demande du temps. Mais c'est l'une des sources de bonheur, et de vie! Découvre sur ce site les autres articles de ce dossier consacré à la liberté.

T’est-il déjà arrivé de te comparer aux autres? D’essayer de leur ressembler? Ou alors de faire plein de trucs bien pour montrer que tu as de la valeur? Se comporter ainsi est «humain», mais cela peut indiquer parfois que l’on est déstabilisé dans sa propre identité, que l’on a de la peine à se connaître tel qu’on est et à s’accepter ainsi.

Le problème, c’est que l’on perd alors sa liberté d’être soi-même! Cela nous conduit à mettre notre identité dans ce que l'on fait. Quand on se compare, soit on se juge moins bon que les autres, soit meilleur qu’eux. Le problème: soit on rabaisse les autres, soit on se rabaisse soi-même. Dans tous les cas, quel gaspillage d'énergie!

Si tu es dans cette logique, tu perds le potentiel incroyable que Dieu a mis en toi en te focalisant sur les autres. Si tu cherches à être quelqu'un d'autre, tu ne seras jamais meilleur que cette personne… parce que tu es destiné à être toi. Ta vie n'est pas celle des autres, autant que leur vie n'est pas la tienne. L’écrivain Oscar Wilde a dit: «Sois toi-même, tous les autres sont déjà pris.»

Du temps pour toi
Comment apprendre à se connaître? Rebecca, à l'âge de 21 ans, est partie à l'autre bout du monde pour faire une école chrétienne. Elle a pu prendre du temps pour elle et pour sa foi. Les fondements qu'elle a construits ont été source de stabilité dans son identité. En prenant le temps de connaître Dieu, elle a aussi appris à se connaître elle-même et à se voir selon son regard. Comme fille de Dieu oui, mais aussi en tant que Rebecca, avec ses dons, ses talents, ses intérêts...

Pas besoin de prouver quoi que ce soit. Etre soi, ni plus ni moins, c'est un cadeau vers la liberté! Quand la seule envie est de glorifier Dieu de tout notre être, alors on est au bon endroit, au bon moment et de la bonne manière. Et il n'y a rien de plus agréable que de se sentir à sa place, bien dans ses baskets! Pas besoin de forcément partir loin de chez toi pour cela! Le voyage de la vie est un apprentissage constant. «Etre soi-même dans un monde qui essaie constamment de faire de toi quelqu’un d’autre est le plus grand accomplissement», a affirmé le philosophe Ralph Waldo Emerson.

«Toi, suis-moi!»
Dans Jean 21, Jésus parle à Pierre et évoque son avenir. Il lui décrit ce qui va lui arriver et comment il va mourir. Lorsque Jean arrive, Pierre veut se comparer à lui et demande à Jésus ce qu’il arrivera à Jean. Jésus lui répond: «Que t'importe, toi, suis-moi.» Dieu s'occupe de chacun, parce que chacun est différent. Qu'importe le chemin que les autres empruntent, l'important c'est de suivre Dieu.

La recette pour être soi-même et avoir l'assurance de qui l'on est, c'est de passer du temps avec Dieu. Plus tu entretiens ta relation avec lui, plus tu trouveras la liberté. Appuie-toi sur les versets bibliques qui sont des promesses incroyables. Va de l'avant, fais les choses que tu aimes, développe ce pour quoi tu es doué, entoure-toi de personnes qui t'encouragent à être toi-même. Et Dieu, pas à pas, te conduira vers ta destinée!

Par Joffrey Leuzinger et Joëlle Lehman

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°