La guérison du guérisseur

image: La guérison du guérisseur
© iStockphoto

Walter a été guérisseur et magnétiseur professionnel. D’interrogations en malaises, il a par la suite découvert les dangers d’un monde qui n’est pas ce qu’il prétend être… Dossier: L'occultisme n'est pas un jeu

Walter naît dans une famille catholique. A son adolescence survient une soif spirituelle et un intérêt pour la psychologie qui l’attirent vers les choses occultes. Il commence alors une recherche théorique au travers de lectures sur l’ésotérisme ou le bouddhisme tibétain par exemple. Il vit dans une philosophie de liberté qui lui convient. Un jour, il est interpellé par un hypnotiseur qui lui dit la chose suivante: «Vous avez des pouvoirs, recherchez-les!» C’est ainsi que commence le début de sa recherche de pouvoirs.

Une rencontre particulière
Se sentant conduit par une force supérieure, Walter décide de partir à la recherche d’un guérisseur dont il a entendu parler. En le rencontrant, il lui confie son intérêt de lui ressembler. A ses côtés, il apprend à manipuler le pendule, puis teste le magnétisme.

Walter prend conscience de ses pouvoirs et commence à les travailler. Il «soigne» les gens qu’il rencontre, puis s’installe dans un cabinet. Encouragé par une amie voyante, il se rend ensuite aux Philippines dans une communauté qui pratique le spiritisme. Ses pouvoirs se multiplient.

A son retour, Walter dispose d’un nouveau cabinet centré sur l’émission d’énergie. Il ressent tout ce qui se passe dans le corps de ses patients, mais cela devient très gênant. Il réalise qu’il aime les gens, qu’il veut leur faire du bien mais qu’il n’arrive plus à les supporter à cause de ses pouvoirs. «J’étais esclave de mes actes. Les puissances m’utilisaient, même quand je ne le voulais pas», explique-t-il.

Survient ensuite un tournant. Celui-ci débute lorsque Walter lit une revue de personnes qui invoquent les esprits d’individus décédés. Ces personnes font partie de la même communauté qu’il a connue aux Philippines. Walter met enfin des mots sur ce qu’il vit, et se rend compte qu’il s’est fait avoir par un esprit de séduction. En réalisant avoir été manipulé, il se débarrasse de toutes les choses reçues là-bas. Il rejette ainsi une partie de ce qu’il est, mais pas tout puisqu’il était guérisseur avant son expérience sur les îles.

A la recherche de la vérité
Walter commence à lire la Bible et à la redécouvrir. Il rencontre des chrétiens qui ont le sentiment que l’utilisation de ses pouvoirs n’est pas une bonne chose. «Si ce que tu fais vient de Dieu, il te le montrera si tu t’arrêtes», l’encouragent-il.
Du coup, Walter décide de fermer son cabinet pendant 15 jours. Il n’est pas attaché plus que ça à ses pouvoirs. Il recherche surtout la vérité car sa volonté a toujours été d’aider les gens. Lorsqu’il cesse de magnétiser, Walter est dans la paix. Par contre, il se sent comme broyé de l’intérieur quand il est dans l’obligation de continuer.

Walter a sa réponse. Il devient chrétien, demande pardon à Dieu et se fait baptiser. Mais même ainsi, il a encore des pouvoirs. C’est pourquoi, une dizaine de personnes prient pour lui et chassent ces puissances dans le nom de Jésus. Alors que Walter invoque Jésus dans son cœur, un cri puissant sort de sa bouche. Les démons sont partis et, avec eux, les pouvoirs.

«Même si une personne pratiquant l’occultisme est bien attentionnée, l’esprit qui est derrière est nocif. L’ennemi séduit les gens qui veulent bien faire. Il est comme un escroc qui se garde bien de dire ses intentions», explique Walter. Son expérience l’a marqué au fer rouge. Mais celle-ci est derrière, et sa foi est vivante aujourd’hui.

Par Joëlle Lehmann

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°