Quatre trucs pour mieux aimer Dieu

image: Quatre trucs pour mieux aimer Dieu
© Alliance Presse

Dieu a-t-il besoin de ton amour?

A ton avis, Dieu est-il couché sur un petit nuage, indiférent à ce que les hommes pensent de lui?

- Premièrement, «Dieu se suffit totalement à lui-même, il a en lui une joie et une paix parfaites», explique le pasteur Régis Berdoulat. En bref, Dieu n’a pas besoin de ton amour pour se sentir important ou valorisé. Si tu le considères comme le dernier des abrutis, il ne sera pas moins Dieu et il continuera de vivre (Act. 17, 24-25)

- Deuxièmement, ton amour lui fait plaisir (1 Sam. 15, 22). En fait, Dieu veut que tu l’aimes: «L’homme a été créé pour lui consacrer sa vie et pour l’adorer. Ceux qui lui plaisent sont ceux qui lui obéissent», continue Régis Berdoulat.

- Troisièmement, Dieu mérite que nous l’aimions (Ap. 4, 11). Si tu te dis qu’il est égoïste de vouloir être aimé, rappelle-toi qu’il est parfait. En plus, c’est lui qui a créé l’univers et l’homme, il est donc normal qu’il fixe lui-même les règles! «L’amour de ses créatures n’est pas un besoin chez Dieu, mais quelque chose que nous devons faire en réponse à ce qu’il est et à ce qu’il fait», résume le théologien John Piper.

Aimer… «J'aime le foot, j'aime cet ami, j'aime la fondue, j'aime la plage...». Mais aime-t-on assez Dieu? Et l'aime-t-on d'une manière juste, différemment de l'amour que l'on éprouve pour les pizzas? Voilà quatre pistes pour t'aider à grandir dans ton amour pour Dieu. Cet article fait partie de notre dossier sur «je veux plus aimer Dieu et mon prochain». Trois autres textes sont à lire sur ce site.



1. Pense à ce qu’il a fait (et fait encore) pour toi
Imagine l’histoire suivante. Tu es un raté, tu vis sous un pont comme un clodo, tu n’as pas un sou, pas d’amis, pas de quoi manger et pas de famille. Et là, un mec super riche se pointe, t’amène chez lui dans son hôtel particulier, te donne les dernières fringues Gucci ou Lacoste, t’adopte comme son enfant, te présente une fille magnifique, t’achète tout ce dont tu rêves et te fait rencontrer les amis les plus cools de la terre. Tu ne pourras pas t’empêcher de l’aimer, on est d’accord!
Mais t’es-tu déjà dit que Jésus a fait encore bien plus? Ce qu’il t’a donné, s’il t’a sauvé, c’est largement mieux que tous ces biens matériels: il a pardonné tes péchés, il t’a réconcilié avec Dieu, il te promet de t’aider chaque jour, de ne jamais t’abandonner et de te préparer une place dans le ciel. Réfléchis aussi à la façon dont il prend soin de toi chaque jour. Moi, quand j’y pense, je me dis que je ne peux que l’aimer en retour! Jean a écrit: «Nous aimons parce qu’il nous a aimés le premier» (1 Jn. 4, 19). Pour t’émerveiller de l’amour de Dieu et grandir dans ton amour, pourquoi ne pas méditer régulièrement des textes bibliques comme Romains 8, 28-39 ou 1 Corinthiens 13?

2. Aimer Dieu, c’est un ordre…
«Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force» (Dt. 6, 5): Jésus a dit qu’il s’agissait du premier commandement, c’est-à-dire du plus important. Cela passe avant l’interdiction de voler, de mentir, de critiquer, de convoiter, etc. Mais le truc, c’est que si on aime Dieu de tout notre cœur, on va forcément obéir à ses commandements. Dieu veut changer ton cœur, il ne veut pas que tu fasses ceci ou que tu ne fasses pas cela seulement parce que tu te sens obligé.

3. L’amour n’est pas seulement un sentiment
Pour être franc, je ne ressens pas mon amour pour Dieu de la même manière que je le ressens pour la femme de ma vie ou pour ma famille. L’amour, ce n’est pas seulement un sentiment, quelque chose qui fait battre ton cœur à 100km/h et te fait dire sans cesse: «Oh, que j’aime Dieu!». Parfois, ça arrive, et tant mieux. Mais quand ce n’est pas le cas, ne t’inquiète pas trop. Pour savoir si tu aimes assez Dieu, ne regarde pas à tes émotions mais à tes actions: si tu as envie de faire plaisir à Dieu par ton attitude et tes pensées, c’est la preuve que tu l’aimes. «Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles» (1 Jn. 5, 3).

4. Quand on aime, on se sent mieux
Tu manques de motivation pour aimer Dieu? Dis-toi que si tu aimes, tu ressors gagnant. N’as-tu pas des exemples où tu as expérimenté qu’il y a «plus de plaisir à donner qu’à recevoir»? Quand tu aides un copain qui galère à l’école, quand tu offres un cadeau apprécié, quand tu rends un petit service sans râler: n’as-tu pas dans ton cœur une sorte de joie à avoir partagé de l’amour? Et sais-tu qu’en aimant les gens qui t’entourent, tu montres que tu aimes Dieu (Jn. 13, 35)?

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°