Comment devenir un pro de la drague chrétienne?

image: Comment devenir un pro de la drague chrétienne?
© Alliance Presse

Au travers des films, la drague nous est souvent présentée comme un jeu. On la voit comme une chasse humaine, un moyen de conquérir une personne qui pourra nous procurer du plaisir, y compris du plaisir sexuel. Mais existe-t-il une «drague chrétienne», un moyen juste de séduire une personne qui nous attire? Découvre sur ce site les autres articles de notre passionnant dossier!

Pour que deux personnes décident de se mettre en couple, il faut bien que l’une fasse le premier pas, se mette à «draguer». J’aime parler de «drague chrétienne» pour désigner une façon de faire la cour à la personne qui habite nos pensées. Mais je crois qu’il ne faut pas y aller n’importe comment… La drague chrétienne est différente de la drague «mondaine» qu’on nous présente dans les films, au moins sur trois points.

1. Ta manière de draguer
La Bible ne nous parle pas précisément de drague. Par contre, elle nous met en garde contre la tromperie ou contre le fait de donner une image faussée de nous-mêmes. Autour de toi, tu vois une sorte de séduction dans laquelle on veut montrer le meilleur de soi-même, se mettre en valeur pour inciter la cible choisie à tomber dans le panneau. Les gars se pavanent comme des paons, les filles jouent la carte de la séduction physique et des petits regards évocateurs.
Seul problème, ce type de drague ne permet pas de connaître quelqu’un tel qu’il est, avec ses forces et ses faiblesses. Le risque, c’est qu’après quelques jours on se rende compte que le prince charmant n’a rien de charmant et que la fille sexy et souriante n’a pas grand-chose de profond…
Alors quand tu pars à la conquête de celui ou celle que tu aimes, n’aie pas honte d’être toi-même. L’authenticité est une qualité qui parlera plus que si tu sors le grand jeu théâtral…

2. Ton but
«La question de la drague doit être réfléchie avant de passer à l’action: quel est mon but? Profiter d’une personne ou construire avec elle?», demande le pasteur jeunesse Dominique Thür. Facile, aujourd’hui, de trouver un copain ou une copine juste pour se détendre; facile aussi de s’en débarrasser une fois qu’on en a fait le tour… Mais si tu veux construire quelque chose de solide, tu as intérêt à ne pas prendre le premier coco venu. Dominique Thür propose une période de six mois de «dating», pendant laquelle on développe une amitié solide avant de se mettre en couple de manière officielle, où tu ne vis pas encore tous contacts physiques. Parce qu’une relation fondée sur l’amitié sera plus forte que tout.

3. La place de Dieu
Pourquoi ne pas prendre en compte l’avis de Dieu dans cette histoire d’amour? Je suis sûr que si tu lui demandes de te montrer si cette relation est bonne ou non, il t’aidera à y voir clair. Pendant que tu développes une amitié avec ta «cible» et que tu démarres une relation amoureuse sur la base d’une discussion et d’une envie commune, n’hésite pas à prier. Et si tu as la conviction que cette relation n’a rien de bon, aie le courage de ne pas aller plus loin. Cela t’évitera de te retrouver dans une relation trop difficile qui ne te fera que du mal ou qui en fera à l’autre.

En résumé, le cocktail indispensable pour qu’une relstion démarre de la façon la plus saine sera celui qui mélange la prière, la confiance en Dieu, l’authenticité et la réflexion sur tes motivations.

Juan Millan

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°