Sex-friends, la nouvelle mode

image: Sex-friends, la nouvelle mode
© Alliance Presse

Justin Timerlake et Mila Kunis d’un côté, Ashton Kutcher et Natalie Portman de l’autre: les acteurs américains se sont donné le mot de jouer les sex-friends à l’écran. Deux films viennent de sortir pour parler de ces «friends with benefits» (amitiés améliorées), ces amis qui couchent ensemble mais sans avoir le droit de tomber amoureux… On est libre de toute attache sentimentale, les émotions sont laissées au placard. Découvre sur ce site les autres articles de notre passionnant dossier!

Ce phénomène n’est pas seulement en vogue dans les films. De plus en plus de personnes le «mettent en pratique» dans leur vie. Ils cessent de croire à la monogamie (une relation exclusive entre un homme et une femme) et à la fidélité dans un couple et pensent que l’acte sexuel peut être dépourvu de sentiments. On fait l’amour comme on irait au cinéma, comme on irait boire un verre ou comme on ferait du sport: juste pour le fun.

Kate Hudson: «Nous sommes des animaux»
Voici ce que Kate Hudson, adepte des amitiés améliorées, avait partagé lors d’une interview : «Je ne pense pas que nous ayons été faits pour être monogames. Nous sommes des animaux». Et les animaux, eux, y vont à l’instinct quand il s’agit de sexualité… Pourtant, l’actrice est obligée d’admettre: «Cela dit, je ne pourrais jamais être dans une relation qui n’est pas monogame. Je ne pourrais pas le supporter. Dans une relation non-monogame, quelque chose de sacré est forcément brisé.»

Ils s’amusent, mais espèrent le vrai amour
C’est ce que Camille vit actuellement. Elle m’a avoué qu’elle avait un sex-friend et qu’elle ne pouvait pas envisager les choses autrement. «Mes désirs sont si grands que je ne peux juste pas résister!». Lorsque je lui ai demandé si elle ne rêvait jamais du grand amour, elle m’a répondu: «Bien sûr que j’y pense. Mais pour le moment, je n’ai personne, donc je m’amuse. En fait, je rêve de trouver un homme fidèle qui me respecte». Finalement, Camille en arrive à la même conclusion que Kate Hudson: elles sont poussées par leurs désirs vers un mode de vie qui ne les satisfait pas pleinement. Secrètement, elles aspirent à plus. Les femmes, qui sont généralement portées sur l’émotionnel, ont particulièrement du mal à gérer ce type de relation.

La sexualité crée un lien chimique et spirituel
Comme le rappelle Dannah Gresh, auteur de livres sur la sexualité, nous avons été créés pour la monogamie, pour des rapports fidèles entre un seul homme et une seule femme. Après avoir étudié les différentes substances sécrétées dans le cerveau lors de l’acte sexuel et conseillé des centaines de filles blessées par ce mode de vie, Dannah Gresh conclut qu’ «un lien chimique et spirituel est créé entre deux personnes qui couchent ensemble». C’est bien ce que l’apôtre Paul écrit: «Les deux deviennent une seule chair» (Eph. 5, 31).
Coucher ensemble a donc une toute autre portée que se donner la main ou s’embrasser, cela crée un lien très fort qui laisse des traces, aussi bien entre deux jeunes époux qu’entre des sex-friends. La différence, c’est que la sexualité peut être le ciment d’un couple dans lequel les partenaires ont pris un engagement l’un envers l’autre. A l’inverse, les rapports sexuels peuvent blesser profondément des partenaires comme les sex-friends, sans cesse tiraillés entre les pulsions sexuelles, d’un côté, et des désirs bien plus profonds, de l’autre. Mais Dieu a tellement mieux pour toi qu’une histoire sans lendemain ou sans avenir! Il aimerait te voir vivre une relation dans laquelle tu peux t’épanouir et être vraiment heureux!

Letty Greneille

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°