Ils ont choisi de ne pas coucher ensemble avant le mariage

image: Ils ont choisi de ne pas coucher ensemble avant le mariage
© Alliance Presse

De nombreux jeunes choisissent de ne pas avoir de relations sexuelles avant le mariage, à contre-courant de la culture majoritaire. Trois jeunes couples disent pourquoi ils s’aiment sans faire l’amour. Les autres articles de ce dossier passionnant peuvent être consultés sur ce site.

«L’abstinence est un cadeau énorme que tu fais à ton conjoint»

Yves-Alain et Julia sont accros l’un de l’autre. Mais même si cela fait bientôt deux ans qu’ils sortent ensemble, ils ont décidé de garder le sexe pour le mariage. «Evidemment, c’est un combat et un défi de rester pur, mais nous ne le remettons pas en question», raconte Yves-Alain (23 ans). Et pourquoi pas?

Bientôt la récompense…
Avant tout, ils sont sûrs que Dieu en a décidé ainsi et que c’est le meilleur pour eux. Alors ils veulent lui plaire. Mais en plus, ils voient dans ce choix une manière de montrer qu’ils s’aiment: «De la sorte, tu peux être sûr de ne pas coucher avec quelqu’un qui ne deviendrait pas ta femme plus tard», souligne Yves-Alain. Julia (18 ans) ajoute: «C’est un énorme cadeau que tu fais à ton conjoint. Ce sera magnifique d’avoir des relations sexuelles quand nous serons mariés, en sachant que nous ne l’avons jamais fait avec personne avant!»
Que répondre à ceux qui disent qu’il faut «tester la compatibilité sexuelle avant le mariage»? «C’est débile!», s’exclame Yves-Alain. «Si les gens disent ça, c’est parce qu’ils ont à l’esprit des relations à court terme, où il faut que tout marche tout de suite. Mais si tu pars de l’idée que tu te maries pour la vie, tu te dis aussi que tu as toute la vie pour apprendre à vivre la sexualité.»

Un combat pas toujours facile
N’empêche qu’Yves-Alain et Julia sont comme tous les couples: ils auraient parfois envie… «C’est d’autant plus difficile que notre monde est plein de sexualité et que les longues études obligent souvent à des fréquentations assez longues», témoigne Yves-Alain. «Alors nous avons défini clairement jusqu’où aller dans les contacts physiques. C’est à chaque couple de trouver ses limites. Mais c’est sûr que plus les limites sont “sévères”, moins on risquera de dépasser le point de non-retour», concluent-ils.


«La sexualité vécue dans le cadre du mariage est quelque chose de beau»

«Le monde nous donne de fausses idées sur ce qu’est un amour vrai et sincère». Géraud (24 ans) et Elsa (21 ans) ont acquis la conviction que Dieu avait prévu quelque chose de mieux que cet amour à deux balles qu’on voit à la télévision. «Nous pensons que la sexualité est quelque chose de beau, pour autant qu’on la vive dans le cadre prévu par Dieu». Pour eux, le commandement de rester pur jusqu’au mariage n’est pas là pour les empêcher de s’éclater; il est ce qu’il y a de mieux pour eux. «Alors c’est un soulagement de savoir que nous sommes dans les plans de Dieu.»
--PAGE--
Pour tenir ferme, il a conclu un pacte de pureté
Géraud et Elsa voient leur abstinence comme une manière de prouver leur respect et leur fidélité l’un pour l’autre. «Nous attendrons le temps nécessaire pour profiter du cadeau que Dieu nous a fait». Géraud et Elsa ont aussi fixé des barrières à ne pas franchir dans l’intimité physique. Géraud a même conclu un «pacte de pureté» avec des amis: l’idée, c’est de se rendre des comptes et de prier les uns pour les autres sur les questions de la sexualité.

Et pour ceux qui l’ont déjà fait?
Les deux amoureux concluent avec un petit encouragement à l’attention de ceux qui auraient déjà eu des relations sexuelles: «L’abstinence sexuelle peut se décider à tout moment. Il ne faut pas rester dans la culpabilité, Dieu accueille chacun les bras grands ouverts et peut pardonner celui qui le lui demande sincèrement. A chaque carrefour, on peut choisir de changer de chemin.»


Aujourd’hui mariés, ils ne regrettent pas leur choix!

«Encore mieux que ce que j’imaginais»
Mariés depuis environ six mois, Sylvain et Julie ont enfin pu goûter aux joies de la sexualité, après vingt-quatre ans de virginité! «Cela a été un privilège de s’offrir l’un à l’autre en toute exclusivité», confient les jeunes mariés. «La sexualité vécue dans le cadre du mariage, avec complicité, intimité, amour et respect est de loin meilleure que tout ce que j’avais entendu, vu ou imaginé avant!», raconte Sylvain. Son épouse ajoute: «Se garder pure et préserver son corps pour son conjoint est le plus beau cadeau qu’on puisse lui faire. J’encourage chacun à tenir bon, ça vaut la peine.»

«Aller à contre-courant, ça fortifie»
Pour Sylvain et Julie, la récompense valait bien les sacrifices réalisés pendant les fréquentations. «Il y a eu des tentations et c’était parfois une lutte de résister, mais Dieu a toujours été là», se rappelle Sylvain. Les deux ont donc découvert qu’obéir à Dieu et à la Bible, c’est toujours le bon choix, parce que Dieu sait mieux que nous ce qui est le meilleur pour nous. Et même si leur décision a pu paraître ringarde à certains, ils concluent, avec le sourire: «Aller à contre-courant, ça fortifie et ça fait grandir.»

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°