Célibataire et heureux

image: Célibataire et heureux
© Alliance Presse

20 ans, 24 ans et tu es toujours sans petit ami ou petite amie? Je te pose une question: est-ce vraiment si dramatique? Tu as peur de finir ta vie tout seul? Je te pose une autre question: est-ce vraiment une bonne raison d’angoisser? Voici ce que j’ai vécu… Tu peux consulter sur notre site les autres articles de notre dossier passionnant...

«J’ai décidé de ne plus m’inquiéter»
J’ai 25 ans et suis toujours célibataire… Un jour, quand j’en avais 20, j’ai décidé d’arrêter de m’inquiéter pour cette histoire de mariage et j’ai dit à Dieu: «Ok, même si je dois rester célibataire toute ma vie, je ne vais pas en faire un sujet d’inquiétude». C’était en marchant dans la rue. J’avais envie de mettre en pratique ces paroles si belles de Jésus: «Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter un seul instant à la durée de sa vie?» (Matt. 6,27). C’est dans ce passage que Jésus termine par «Cherchez premièrement le Royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus.» (Matt. 6,33). Ce jour-là, j’ai décidé de ne plus m’inquiéter, avec la conviction que Dieu saurait me donner tout ce dont j’avais besoin si je cherchais d’abord les choses de son Royaume.

Davantage de temps pour moi
Crois-le ou non, je ne n’ai jamais été autant libéré de la peur de l’avenir. J’ai pu vivre des épisodes merveilleux que j’aurais eu plus de peine à vivre autrement: partir six mois en Afrique sans avoir le remords de laisser quelqu’un au loin; vivre en coloc avec d’autres gars, dont certains sont devenus mes meilleurs amis; pouvoir m’appuyer sur Dieu plutôt que sur une copine qui ne pourrait pas m’apporter ce que Dieu seul peut m’offrir. L’apôtre Paul a même dit que le fait d’être célibataire permettait de passer plus de temps pour Dieu, plutôt que d’en «perdre» à plaire à sa femme et à s’occuper de ses besoins.

Encore mieux d’avoir des amies!
De mon côté, c’est depuis que j’ai accepté de rester célibataire aussi longtemps que Dieu le veut, que je peux avoir des amies sans arrière-pensée. Peut-être qu’un jour je tomberai amoureux d’une d’elles, mais pour l’instant je n’ai pas cette ambition «cachée». Je ne regrette absolument rien, même si la «pression sociale» me dit que je devrais m’inquiéter, à 25 ans, d’être toujours célibataire.

Dieu prend son temps…
Je reviens donc à ma question: «Est-ce bien dramatique?». Bien sûr que non! C’est difficile à imaginer si on ne l’a pas vécu, mais je suis convaincu que Jésus est fidèle dans ce qu’il promet, également quand il nous dit de ne pas nous inquiéter. Je l’ai vu agir. Attention, je ne dis pas que ce n’est pas une épreuve, qu’il faudrait rechercher le don du célibat et ne plus désirer se marier. Mais si tu es encore célibataire, profites-en plutôt que de t’angoisser! Et quand un jour tu rencontreras quelqu’un, tu profiteras toujours de la vie, mais cette fois-ci en couple! En attendant, ne gaspille pas ta jeunesse à t’inquiéter pour cela! Dieu te donnera quelqu’un au moment qu’il a prévu. Et le jour où une personne te plaît, creusez ensemble cette relation pour voir si c’est une bonne idée de sortir ensemble.

Auteur connu de la rédaction, souhaite passer incognito

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°