Questions pour un champion

image: Questions pour un champion
© Alliance Presse

Trois questions que tu te poses peut-être encore sur Dieu… Cet article fait partie de notre Zoom, dont tu peux consulter les autres textes sur ce site.

Comment puis-je être sauvé?

Tu as sûrement déjà entendu plusieurs fois que «Jésus est mort pour tes péchés» et que tu dois «croire en lui pour être sauvé». Mais en fait, il faut être sauvé de quoi? Et comment on croit?
Dieu a créé l’homme parfait, dans une relation parfaite avec lui. Mais la désobéissance d’Adam a fait que tous les humains sont désormais pécheurs, c’est-à-dire qu’ils sont imparfaits devant Dieu. Mais chacun est aussi individuellement responsable de son péché. Ce péché condamne l’homme devant Dieu et l’oblige à payer pour ses fautes en allant en enfer pour l’éternité.
La seule solution d’y échapper, c’est Jésus. Il a été envoyé par Dieu pour payer pour nos péchés. Concrètement, Jésus a pris notre place en mourant: sur la croix, c’est comme s’il portait nos péchés et que Dieu déversait sa colère sur lui au lieu de la déverser sur nous. Du coup, nous ne sommes plus coupables devant Dieu, puisque la dette a été payée
par son Fils.
Pour être sauvé, tu dois donc reconnaître que tu es incapable, par tes propres moyens, de te sauver toi-même et d’être réconcilié avec Dieu. Tu dois vraiment regretter tes péchés, demander pardon et accepter simplement, par la foi, que Jésus est mort à ta place. Si tu le crois, tu commences une nouvelle vie et tu as l’assurance de la vie éternelle. Jésus a eu une nouvelle vie après sa mort: en ressuscitant, il a vaincu la mort! Pour nous, ce sera pareil!


La Trinité, c’est quoi?

Il y a un seul Dieu, mais trois personnes: le Père, le Fils et le Saint-Esprit. C’est ce qu’on appelle la Trinité, et c’est impossible à comprendre avec notre cerveau! Il faut juste croire que c’est comme ça. Les trois personnes de la Trinité sont entièrement Dieu, chacune existe de toute éternité et pour toute éternité, chacune a toutes les qualités propres à Dieu: la perfection, l’amour, la justice, etc.

Il faut savoir aussi que chaque personne a un rôle différent dans le salut. Le Père est celui qui a décidé de la manière de sauver l’humanité. Le Fils est celui qui a pris un corps et qui a accepté de venir un temps sur la terre, en prenant le nom de Jésus; le Fils a effectué le salut en mourant et en ressuscitant. C’est ce que nous fêtons à Pâques. Le Saint-Esprit, lui, est envoyé par le Père et le Fils dans ceux qui acceptent le salut. Son rôle est de transformer les croyants et de les rendre toujours plus semblables à Dieu.


Avant d’être amour, Dieu était-il violent?

A lire la Bible, on peut parfois avoir l’impression que Dieu est bon et plein d’amour dans le Nouveau Testament, alors qu’il serait violent, en colère et pas très cool dans l’Ancien Testament. Mais Paul Wells, théologien et professeur, assure que ce n’est pas le cas: «Dieu est toujours à la fois justice et amour, il ne change pas. C’est le même Dieu qui se révèle dans les deux Testaments».
Dans l’Ancien Testament, Dieu est aussi plein d’amour et de patience pour son peuple. Même quand les Hébreux font un veau d’or, Dieu ne les abandonne pas. On voit aussi qu’il est un réel soutien pour ceux qui se confient en lui. Il suffit de lire les Psaumes pour s’en convaincre!
Et dans le Nouveau Testament, Dieu n’est pas moins un juge, un Dieu saint et parfait que dans l’Ancien. Paul parle de la colère de Dieu qui se déverse sur les incroyants (Rom. 1,18). Même Jésus a eu des paroles de jugement très fortes, par exemple contre les juifs de l’époque qui refusaient de l’accueillir: «Vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père» (Jn. 8,44). Il les appelle «Race de vipères!» (Matt. 12,34).

Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°