Zoom sur la recherche du bonheur: Pour être heureux, tu as besoin de relations

image: Zoom sur la recherche du bonheur: Pour être heureux, tu as besoin de relations
© Alliance Presse

Ces petits bonheurs relationnels si précieux…

As-tu déjà remarqué combien des petits clins d’œil relationnels peuvent égayer ta journée?
• Une personne dans la rue te fait un joli sourire
• Le prof te félicite pour ton travail
• Tu passes un bon moment de rigolade avec tes amis autour d’une pizza
• Tes parents te remercient pour ta serviabilité
• Tes deux meilleurs amis se réconcilient
• Tu reçois une carte postale de quelqu’un qui t’est cher
• Ton voisin te tient la porte et te dit: «Tu as fière allure, aujourd’hui!»

On pourrait allonger la liste: de multiples situations relationnelles te donnent un peu de joie. Aors pourquoi ne pas essayer de les savourer et d’agir de même avec les gens de ton entourage?

Vivre le bonheur tout seul, c’est déconseillé! Pour être heureux, tu as besoin d’établir plusieurs connexions solides… En voici quatre

1. Te connecter à toi
Une des premières étapes pour être heureux, c’est de te connecter à toi. Pour commencer, il faut arrêter de te dire: «Si j’étais à la place de telle personne, alors là, je serais heureux». Car la seule vie dans laquelle tu peux atteindre le bonheur, c’est la tienne. «Chaque comparaison que tu fais avec un autre te fait ressentir un sentiment d’échec et une mauvaise estime de toi. Cela éloigne du bonheur que tu pourrais atteindre», explique le pasteur Philippe Joret

2. Te connecter à Dieu
Blaise Pascal, philosophe du 16e siècle, a affirmé que «dans le cœur de chaque homme, il y a un vide en forme de Dieu. Nul autre que lui ne peut le combler». Si ton cœur est vide, tu auras beau essayer de le remplir avec quantité de choses, cela ne réussira jamais. Ce vide, Dieu seul peut le combler, et pour cela tu dois le rechercher activement, te «nourrir de lui» à travers la prière, la lecture de la Bible, ton groupe de jeunes et ton Eglise.

3. Te connecter aux autres
Accepte de te connaître, puis laisse les autres te connaître. En te tournant vers eux, en leur parlant et en t’intéressant à eux sincèrement, tu pourras tisser des liens forts qui te donneront de vrais instants de bonheur. Un ermite qui entretient une profonde relation avec Dieu peut probablement être heureux, mais si Dieu a créé d’autres êtres humains, c’est aussi parce qu’ils peuvent te donner du bonheur!

4. Te reconnecter aux autres
Parfois, il ne faut pas juste se connecter, mais se reconnecter. Cette action, qui suppose qu’il y a eu connexion avant, se fait à travers le pardon. Car un conflit non-réglé nous bouffe de l’intérieur et empêche la vraie joie de s’épanouir. Le pardon est un choix. «Dire pardon, ça n’équivaut pas à dire qu’on n'a rien senti. Pardonner, c’est reconnaître la douleur et l’accepter», expose Philipe Joret. Dire à l’autre que tu lui pardonnes revient à lui dire que tu renonces à la vengeance.

Par Samuel Maire

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°