Est-ce possible de ne jamais se tromper?

image: Est-ce possible de ne jamais se tromper?
© Alliance Presse

Comment ne pas me tromper dans mes choix? Tes journées sont faites d’une multitude de choix: est-ce que j’achète une chemise rose ou jaune? Est-ce que je révise mes examens ou est-ce que je regarde un bon film? Vais-je accepter l’invitation de cet ami ou non? Alors, y a-t-il un moyen de prendre toujours les bonnes décisions? Découvre sur ce site les autres articles de notre dossier consacré aux choix!

Il faut d’abord faire une distinction entre les choix moralement indifférents (entre deux choses «bonnes») et les choix entre une chose bonne et une chose mauvaise.
Dans ce deuxième cas, nous savons la plupart du temps ce qui est juste et ce qui ne l’est pas, car nous faisons la différence entre ce qui est bien et mal. Par exemple, si tu hésites entre acheter un sachet d’héroïne ou un coca, au fond de toi tu sais très bien ce qui est juste… Dans les cas où tu as des doutes, demande à tes proches et à tes amis chrétiens de te conseiller. Et plus tu te nourris de la Bible, de la prière et de relations chrétiennes, plus ton esprit sera aiguisé à faire la différence entre le bien et le mal.

Peser les «pour» et les «contre»
Ce n’est pas la même chose en ce qui concerne les choix où le bien et le mal n’entrent pas en compte. Par exemple, que faire si tu hésites entre deux écoles? Il n’y a pas forcément de «juste» ou de «faux». L’idée est d’abord de peser les «pour» et les «contre». Tu peux même prendre une feuille que tu sépares en deux colonnes: dans la colonne de gauche, tu mets les arguments «pour», dans celle de droite les arguments «contre». Dans cette pesée des intérêts, n’oublie pas les arguments «spi». Dans laquelle des deux écoles retrouveras-tu des amis chrétiens ou un groupe biblique? Dans laquelle seras-tu le plus à l’aise pour parler de ta foi? Laquelle risque de mettre en cause tes valeurs chrétiennes?

Choisis ce qui te fait plaisir!
Dans certains cas, les choix se valent et il est alors bien difficile de dire quelle est la meilleure solution. Mais là, plutôt que de paniquer, dis-toi plutôt: «Dieu me donne le choix entre deux supers écoles, c’est génial!». Demande conseil à quelques proches, demande à Dieu qu’il t’aide dans ton choix, puis... choisis. Tu n’as pas à te culpabiliser. Si tu as le choix entre deux bonnes choses, tu feras forcément un bon choix! Et souviens-toi que ta vie est toujours entre les mains de Dieu. Il ne se ra pas pris au dépourvu et il sait déjà où vont te conduire tes choix: «Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu» (Rom. 8,28).

Par Joëlle Misson et Jérémie Cavin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°