5 pas de foi pour transporter tes montagnes

image: 5 pas de foi pour transporter tes montagnes
© Alliance Presse

Cinq étapes pour t’aider à faire des pas de foi qui changeront ta vie et celle des autres. Découvre sur ce site les autres articles de notre dossier «Une foi qui déplace les montagnes.

1. Nommer ta montagne
Avant tout, il faut bien définir ce qu’on veut. Jésus, quand un aveugle s’est approché de lui, lui a demandé: «Que veux-tu que je fasse?». Dieu connaît toutes choses, mais il veut que tu lui demandes précisément quelle montagne tu veux déplacer: guérir d’une maladie, obtenir la conversion d’un ami, aider concrètement ce voisin un peu paumé, aider financièrement des réfugiés syriens en détresse dans ton quartier, être libéré d’un péché qui t’emprisonne depuis des années. Si tu n’as pas vraiment d’idées, c’est certainement que tu manques d’ambitions: nous avons toujours des choses à demander à Dieu!

2. Demander à Dieu
Dans les Evangiles, les personnes qui voulaient un miracle se sont toutes approchées de Jésus. Les amis du paralytique auraient pu venir demander à Jésus de les suivre, mais ils ont préféré trouver un moyen fou de faire approcher leur ami vers Jésus, en le descendant depuis le toit (Luc 5,17-19). Prends du temps avec Dieu pour lui demander un miracle, seul dans ta chambre, ou avec ta famille ou des amis. Dieu est vraiment pleinement puissant pour réaliser tout ce que nous demandons! Et fais-le avec persévérance: par exemple, dans l’histoire, les Réveils sont souvent arrivés en réponse à la prière de nombreux chrétiens qui ont supplié Dieu pendant des années.

3. Croire
Sans foi, pas de miracles. C’est parfois un défi! La foi a besoin d’être cultivée. La Bible explique comment: «La foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la Parole de Christ» (Rom. 10,17). Lire la Bible, l’étudier en profondeur, en comprenant que c’est Dieu qui te parle, voilà le meilleur moyen de travailler ta foi! Si tu as l’occasion d’entendre ou de lire des témoignages de personnes, dans ton Eglise, ton groupe de jeunes ou ailleurs, ta foi en grandira aussi.

4. Agir
Agir, c’est montrer sa foi! Parfois, tu devras faire ta part du travail: si par exemple tu cherches un emploi, ce travail ne te tombera vraisemblablement pas dessus sans aucun effort de ta part. Tu devras envoyer des lettres de postulation, préparer un CV, etc. Si tu veux mettre sur pied un spectacle d’évangélisation dans la rue, il faudra que tu trouves des amis qui te suivent, que tu cherches des fonds, que tu vainques ta timidité, etc. Si tu veux évacuer la grosse montagne de la pornographie dans ta vie, tu devras prendre des mesures concrètes: installer un filtre parental sur ton ordinateur, en parler avec le responsable de ton groupe de jeunes, etc.

5. Témoigner
On a tendance à oublier cette dernière étape... Quel que soit le miracle, quelle que soit la montagne déplacée, parles-en autour de toi! Dis ce que Dieu a fait dans ta vie, à tes amis croyants, mais aussi aux autres. Ils pourront ainsi grandir à leur tour dans la foi et avoir une confiance renouvelée en Dieu.

René Progin

Je m'abonne à Just 4U | Achat au N° | Autres articles de ce N°